Faits divers – Justice

"Modern Express" : dernière tentative de remorquage lundi, sinon le cargo s'échouera sur la côte des Landes vers Mimizan

Par Germain Arrigoni, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu dimanche 31 janvier 2016 à 15:39

Le "Modern Express" dérive vers les plages du sud-ouest de la France
Le "Modern Express" dérive vers les plages du sud-ouest de la France © Reuters

Une dernière tentative de remorquage du "Modern Express", à la dérive depuis six jours sans équipage dans le Golfe de Gascogne, aura lieu lundi. En cas d'échec, le cargo "s'échouera" vers Mimizan "entre lundi soir et mardi soir" , a déclaré dimanche le préfet maritime de l'Atlantique.

Le "Modern Express" va-t-il être remorqué ? Si non, où et quand va-t-il s'échouer ? Le cargo avance tout doucement mais sûrement en direction des plages landaises. Depuis six jours, le cargo dérive à moins de 6 km/h dans le golfe de Gascogne et l'homme est incapable de l'arrêter.

Météo défavorable

"Aujourd'hui, la mer est la plus forte. Il nous reste un créneau favorable demain lundi pour tenter de passer une remorque. Les équipes sur place feront encore une fois tout leur possible pour réussir cette opération", a déclaré Emmanuel de Oliveira, le préfet maritime de l'Atlantique. lors d'une conférence de presse.

Et d'ajouter : Mais si la remorque n'est pas passée demain dans la journée, le Modern express s'échouera sur la côte sableuse des Landes, vers Mimizan dans le Nord du département "entre lundi soir et mardi soir". 

►►► Suivre la position de l'Abeille Bourbon, le remorqueur qui escorte le Modern Express

Ce samedi, par exemple il y avait des rafales de vent à 70 km/h et un océan agité avec des creux de 5 a 6 mètres. Impossible dans ces conditions d'accrocher une ligne sur ce bateau, qui est en plus a moitié couché sur le côté. 

Le Modern express, cargo roulier de 164 mètres de long, transporte 300 tonnes de fioul et 3.600 tonnes de bois débité et des engins de travaux.

A titre de comparaison, le pétrolier Prestige, naufragé en novembre 2002 au large de la Galice, transportait 77.000 tonnes de fioul, dont 63.000 tonnes s'étaient déversées. 

Partager sur :