Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Casse de Bessières : ce tunnel, c'était du travail de pro

mardi 2 octobre 2018 à 19:19 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

Au deuxième jour de procès, le tribunal de Bordeaux a diffusé une vidéo, tournée dans le tunnel qui aboutit dans la salle des coffres de la banque de Bessières. Un tunnel pensé, et construit par le "cerveau" du gang, professionnel du bâtiment dans la vie.

Dans les égouts de Bessières
Dans les égouts de Bessières © Maxppp - Thierry Bordas

Bessières, France

Ils se l'étaient joués à la Spaggiari en creusant un tunnel de près de trente mètres de long et d'environ un mètre de large, pour atterrir dans la salle des coffres, et les ouvrir un par un. Lors du procès du casse de Bessières, le tribunal de Bordeaux a diffusé ce mardi des images de l'intérieur du tunnel. Un film de cinq minutes réalisé par les gendarmes après la découverte du cambriolage.  Et ce tunnel, c'est du travail de pro ! Pro comme Pascal Teso, le cerveau du casse, qui l'a pensé, et qui l'a conçu, aidé par ses complices.

Ce professionnel du bâtiment n'a rien laissé au hasard. Sur le sol, sur les côtés, au plafond, il y a des planches pour étayer. Car cet habitant de Bessières connait bien son pays : il sait que le sol est sablonneux, à cause de la rivière Tarn, pas loin. Et puis il y a l'avenue de la gare, juste au dessus du tunnel, avec son trafic routier. Il fallait donc consolider pour éviter l'effondrement. Sur le plafond on aperçoit aussi parfois de la mousse expansive, pour bien lier les pièces.

Les malfaiteurs ont même installé l'électricité dans le tunnel

Il y a aussi des gaines, sur le côté, avec des câbles électriques à l'intérieur. Ils ont été déroulés pour faire fonctionner les engins de chantier, et connecter des lampes baladeuses. Sur le sol, au bout du tunnel, sont posées des bouteilles d'oxygène. Pendant que certains creusaient, d'autres pompaient pour que tout le monde puisse respirer correctement.

Enfin, sur cette vidéo apparaît le dernier grand trou, dans le béton. Deux carottages de 40 centimètres de diamètre que l'équipe a réalisé en une heure, le soir du cambriolage. De l'autre côté, voilà le sous-sol de la banque, avec ses 160 coffres de couleur bleue. Les malfaiteurs vont en éventrer 110. Le premier au chalumeau, le reste à coups de masse.