Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Castres : une opération de police permet d'interpeller les auteurs d'une séquestration et l'agresseur de pompiers

-
Par , France Bleu Occitanie

Mardi matin un important dispositif de police a été déployé dans le camp de la Vivarié à Castres. Plusieurs cibles étaient visées dont une mère et son fils accusés d'avoir fait subir un calvaire à une Castraise pendant un an : séquestrée, prostituée et violée.

Une partie des personnes interpellées ont été déferrées ou jugées dans le palais de justice de Castres.
Une partie des personnes interpellées ont été déferrées ou jugées dans le palais de justice de Castres. © Radio France - Bénédicte Dupont

Castres, France

L'opération de police menée dans le camp de gens du voyage de la Vivarié à Castres avait plusieurs buts mardi 17 septembre. Au moins une dizaine de personnes ont été interpellées. Certaines pour des condamnations en justice qui n'avaient pas été exécutées mais d'autres pour des faits plus graves.

Une mère et son fils soupçonnés d'avoir réduit en esclavage une habitante de Castres.

L'affaire la plus sordide qui a déclenché l'intervention de la police est sans doute celle de cette Castraise de 46 ans séquestrée, violée et prostituée pendant plus d'un an dans le camp. Cette femme vulnérable aurait sympathisé avec une résidente avant de disparaître, retenue de force dans une caravane pendant une période comprise entre un an et 14 mois, entre l'été 2016 et l'été 2017.  Maintenue sous l'emprise d'un homme de 32 ans et de sa mère de 57 ans, la victime pouvait aussi effectuer des tâches ménagères. Elle est parvenue à s'enfuir et ce n'est qu'après avoir quitté la région qu'elle a trouvé le courage de porter plainte. Les deux suspects ont été déferrés devant le pôle d'instruction criminelle du parquet de Toulouse et écroués mercredi. Ils sont mis en examen pour séquestration, viol, prostitution et proxénétisme aggravés en raison de la vulnérabilité de leur victime. Deux "clients" présumés ont aussi été interpellés puis relâchés. 

Condamné pour avoir agressé les pompiers le 30 août

Toujours lors de cette opération de police, mardi, les enquêteurs ont interpellé un résident du camp de la Vivarié suspecté d'avoir participé à l'agression d'une équipe de pompiers en intervention à Castres le 30 août dernier.  Ce jeudi, l'homme a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Castres. Il a été condamné à 15 mois de prison ferme et placé sous mandat de dépôt. Huit pompiers du SDIS 81 s'étaient portés parties civiles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu