Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Catherine Coutelle : "Soulagée que la pénalisation des clients des prostitués soit maintenue"

-
Par , France Bleu Poitou

Le Conseil constitutionnel a déclaré ce vendredi comme "conforme" à la Loi fondamentale la pénalisation des clients des prostitués, loi d'avril 2016 portée par l'ancienne députée poitevine Catherine Coutelle.

L'ancienne députée poitevine Catherine Coutelle.
L'ancienne députée poitevine Catherine Coutelle. © Maxppp - Leon Tanguy

Les clients des prostitués resteront passibles d'une amende. Certaines associations dont Médecins du Monde et le Strass (Syndicat des travail sexuel) critiquaient la loi de pénalisation des clients, y voyant une "atteinte à la liberté d'entreprendre" et "à la liberté sexuelle". 

Les Sages de la rue Montpensier ont au contraire affirmé ce vendredi matin que la loi d'avril 2016 est bel et bien conforme à la Constitution, un soulagement pour Catherine Coutelle, ancienne députée de la Vienne, co-auteure de la proposition de loi. 

Le Conseil constitutionnel dit ce que nous pensions, que la dignité humaine prime sur la liberté d'entreprendre, parce que les associations avaient quand même osé le faire au nom de la liberté d'entreprendre. A Poitiers, nous pouvons le voir tous les soirs, ces femmes sur les trottoirs près de la gare, souvent d'origine nigérianes, n'arrivent pas de leur propre gré, elles sont victimes de la traite humaine.

La loi de pénalisation des clients "pas suffisamment appliquée à Poitiers"

"Il y a déjà trois mille clients qui ont été verbalisés et lorsque la loi est appliquée fermement comme c'est le cas à Narbonne et Orléans, par des procureurs qui l'ont prise en main, ils constatent une baisse très nette de la prostitution", remarque Catherine Coutelle.

Il faudrait renforcer les moyens des associations dans la Vienne pour aider ces femmes. Il y en a cinq qui attendent actuellement un parcours de sortie. Il faut absolument qu'on débloque ces situations. Il est dommage que l'on n'arrive pas à lever tous les freins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu