Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cattenom : la centrale nucléaire se prépare à une année 2018 chargée

mardi 13 mars 2018 à 19:13 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

L'année 2018 s'annonce chargée pour la centrale nucléaire de Cattenom. Principal rendez-vous : la visite décennale du réacteur n°2. Pendant 4 mois, l'outil de production sera mis à l'arrêt et des travaux considérables vont y être effectués.

Le réacteur n°2 de la centrale va connaître sa troisième visite décennale.
Le réacteur n°2 de la centrale va connaître sa troisième visite décennale. © Maxppp - Pierre Heckler

Cattenom, France

Les salariés de la centrale nucléaire de Cattenom vont vivre une année 2018 chargée. Au programme notamment, un vaste programme de travaux sur la tranche n°2, on appelle ça la visite décennale. EDF va procéder à plus de 150 mises à niveau et va, pour cela, mobiliser plus de 3.000 intervenants.

Le chantier va démarrer le 26 mai prochain et va s'étaler sur 4 mois. "On a l'expérience d'il y a deux ans (le réacteur n°1 avait lui aussi subi sa visite décennale), donc on est confiant, explique Thierry Rosso, le patron du site. C'est un moment extrêmement important dans la vie du site, puisqu'il conditionne l'avenir de tout la centrale."

Et pour cause, c'est à cette occasion également que l'autorité de sûreté nucléaire donnera ou non son aval pour prolonger l'exploitation du réacteur pour 10 années supplémentaires.

Incursion de militants de Greenpeace : "un événement qui ne démontre rien"

Le directeur de la centrale mosellane est aussi revenu sur l'année écoulée : le site a produit 36,73 milliards de kWh, c'est plus qu'en 2016. Cela représente 80% de la consommation d'électricité dans le Grand Est. 52 événements significatifs de sécurité ont également été signalés auprès de l'autorité de sûreté nucléaire en 2017. 48 d'entre eux sont de niveau 0, c'est-à-dire le niveau le plus bas possible, en terme de risques pour la sécurité. Les autres sont de niveau 1, sur une échelle qui en compte 7.

Quant à l'incursion de militants de Greenpeace, le 12 octobre dernier, dans la centrale, Thierry Rosso y voit un "événement qui ne démontre rien. Les mécanismes de sécurité ont fonctionné : les gendarmes se sont placés comme ils le doivent, en défense des zones vitales du site industriel."