Faits divers – Justice

Caution de 500.000 euros payée en liquide : Mehdi Boulenouane interpellé ce vendredi

Par France Bleu Isère, France Bleu Isère vendredi 5 août 2016 à 10:09

Une liasse de billets de 500 euros (photo d'illustration)
Une liasse de billets de 500 euros (photo d'illustration) © Maxppp -

Il avait été mis en liberté, après que sa caution de 500.000 euros ait été payée intégralement en liquide. Mehdi Boulenouane, 31 ans, considéré comme l'un des patrons de la drogue de Grenoble (Isère) et du quartier Mistral, a été arrêté vendredi matin à Voreppe. Il attendra son procès en prison.

Mehdi Boulenouane a été arrêté tôt ce vendredi matin, vers 1 heure 30, au péage de Voreppe (Isère), par la Brigade anti-criminalité. Il n'a opposé aucune résistance à la police, et il était en compagnie de deux jeunes femmes, qui ont été laissées libres.

Ce Grenoblois de 31 ans, considéré comme l'un des "caïds" de la drogue dans le quartier Mistral de Grenoble, avait été remis en liberté en juin, c'est-à-dire trois mois avant son procès. Le tribunal de Lyon avait jugé qu'il pouvait être libéré, contre le paiement d'une caution de 500.000 euros.

En cavale depuis juin

Mais suspicieux quant à l'origine de ces fonds, le parquet avait alors décidé d'ouvrir une enquête pour blanchiment d'argent et fait appel de la décision de le libérer.

Dans la foulée, la cour d'appel de Lyon avait estimé que les faits étaient suffisamment graves pour qu'il reste en prison en attendant son procès, prévu en septembre. Mais comme il avait été libéré, Mehdi Boulenouane ne s'était pas représenté en prison. Il était donc en cavale depuis environ un mois et demi.

1.000 billets de 500 euros

En juin, la somme avait été réglée intégralement en liquide. Un millier de grosses coupures de 500 euros, ces billets violets qu'on ne voit jamais, ont été déposés par 29 personnes différentes au tribunal de Lyon. Des billets qui ont une allure étrange, ils sentent l'alcool. "Comme si on avait voulu effacer des empreintes ou de l'ADN", expliquait à l'époque le parquet de Lyon.

Le procès pour trafic de stupéfiant, association de malfaiteurs et blanchiment doit commencer à Lyon fin septembre. En attendant son procès, il sera incarcéré à Lyon, suite à une décision du juge des Libertés et de la Détention. Son avocat isérois, maître Gallo, a fait appel de cette décision.

L'enquête concernant la provenance des 500.000 euros de sa caution est toujours en cours. La somme ne lui sera donc pas rendue, contrairement à ce que demandaient ses avocats. Début mai, la Banque centrale européenne a annoncé qu'elle arrêterait d'émettre d'ici fin 2018, les billets de 500 euros, accusés de faire le jeu des trafiquants.