Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Ce que l'on sait de la tentative de traversée de la Manche à la nage par un migrant

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un migrant irakien de 47 ans est parvenu à nager 5 kilomètres depuis les côtes françaises pour tenter de gagner l'Angleterre. Il a été secouru ce mardi matin, à 6h30, en état de légère hypothermie.

Une vedette de la gendarmerie maritime au large de Calais
Une vedette de la gendarmerie maritime au large de Calais © Maxppp - Johan Ben Azouz

Calais, France

C'est un réfugié irakien de 47 ans qui a réalisé une vaine tentative de traversée de la Manche à la nage ce mardi matin. Il a été repéré par un bateau de pêche, le No stress, à 6h30. Il n'était équipé que de palmes et d'une bouée. Pas de combinaison a priori mais un simple maillot de bain pour affronter une eau à 15°C environ. Les marins ont alerté le Cross Gris-Nez qui a dépêché sur place une vedette de la Gendarmerie Nationale.

L'homme a été pris en charge par le Samu, souffrait d'une légère hypothermie, a été hospitalisé avant d'être remis à la Police aux Frontières et placé en centre de rétention de Coquelles, en fin de matinée. Selon un spécialiste de ce type de traversée, Arnaud Chassery, cela faisait "sans doute plus deux heures que cet homme était dans l'eau puisque les premiers signes d'hypothermie apparaissaient"

Arnaud Chassery décrie les conditions de traversée de la Manche à la nage

Il avait dû quitter les côtes françaises alors qu'il faisait encore nuit. 

"Il était temps que les secours arrivent. Il n'y aucune possibilité d'arriver au milieu de la Manche, seul, depuis la France."

"Il y a des courants énormes, il faut imaginer des fleuves avec des courants incroyables qui vous emmènent un coup loin au Nord, un coup loin au Sud", précise ce nageur en eau libre et agitée expérimenté. 

Deux Syriens avaient sans doute eu la même idée en 2015 mais ils s'étaient noyés et leurs corps avaient dérivé, très loin. Ils avaient été retrouvés en combinaison sur les côtes néerlandaises pour le premier migrant et norvégiennes pour le second. Cette tentative avérée de traverser la Manche à la nage est donc une première et rallonge la liste des essais désespérés pour gagner l'Angleterre : en pneumatiques, en canot, en kayak même. Le 12 juillet, un Irakien et un Pakistanais avaient été découverts pagaie en main au large de Douvres par la police britannique.