Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Série de meurtres en Drôme, en Ardèche et en Alsace

Ce que l'on sait sur le double meurtre en Drôme et en Ardèche et ses ramifications dans l'Est

Ce jeudi, un homme a tué une conseillère Pôle Emploi à Valence dans la Drôme. Il a ensuite abattu une directrice des ressources humaines d'une entreprise à Guilherand-Granges en Ardèche. L'homme, interpellé sur le pont Mistral, est en garde-à-vue. Un lien avec un meurtre en Alsace est étudié.

Deux femmes ont été tuées par balles à Valence et Guilherand-Granges ce jeudi 28 janvier.
Deux femmes ont été tuées par balles à Valence et Guilherand-Granges ce jeudi 28 janvier. © Radio France - Willy Moreau / Mélanie Tournadre

Ce jeudi 28 janvier, un homme de 45 ans a tué deux femmes sur leur lieu de travail dans la Drôme et en Ardèche. Vers 8h30, il tire mortellement sur une conseillère Pôle Emploi de Valence. Puis il s'est rendu en Ardèche, dans l'entreprise Faun à Guilherand-Granges qui fabrique des camions-bennes. Là, il a tué la directrice des ressources humaines. 

Que s'est-il passé ? 

L'itinéraire meurtrier démarre au Pôle Emploi de l'avenue Victor Hugo à Valence. L'agence vient d'ouvrir au public. L'homme entre dans les locaux, se rapproche de bornes de recherche d'emploi. Il rencontre plusieurs agents lors de son parcours jusqu'à la sortie où il sort son arme et tire une fois sur une conseillère Pôle Emploi au niveau du thorax. La femme de 53 ans meurt quasiment aussitôt. 

L'homme prend alors sa voiture, traverse le Rhône et se rend chez Faun, à moins de dix kilomètres. Il demande à voir un responsable qui ne travaille plus dans cette entreprise. Il monte alors dans les bureaux et tire à deux reprises sur la directrice des ressources humaines. Elle est touchée au niveau de l'abdomen et du visage. Elle meurt peu après à l'hôpital. 

Le tireur repart en voiture en direction de Valence, mais il est arrêté sur le pont Mistral. La police a repéré son véhicule grâce aux signalements d'un agent Pôle Emploi qui a noté sa plaque d'immatriculation. Il est placé en garde à vue vers 9h15, trois quarts d'heures après le premier coup de feu. 

Qui est le tireur ?

Il s'agit d'un homme de 45 ans, sans emploi, inscrit à l'agence Pôle Emploi de Nancy, en Meurthe-et-Moselle, où il réside. Son domicile a été perquisitionné ce jeudi 28 janvier. Originaire de Meurthe-et-Moselle, il a travaillé pendant deux ans chez Faun en tant qu'ingénieur entre 2008 et 2010. Il a été ensuite licencié et a été inscrit à l'agence Pôle Emploi de Valence. "C'est un homme sans antécédents judiciaires, que ce soit dans la Drôme, en Ardèche ou ailleurs", précise le procureur de la République de Valence, Alex Perrin. 

Quelles sont ses motivations ?

La garde à vue va sûrement permettre de comprendre son geste. Y a-t-il un rapport avec ses échec professionnels ? En tout cas, "il peut y avoir un lien avec l'emploi", explique M. Perrin même si "rien ne dit qu'il y a une logique particulière". Son périple meurtrier a, sans nul doute, été prémédité. Le procureur de la République de Valence a ouverte une enquête pour "assassinats". L'homme a emporté un calibre 9 mm et des munitions avant de se rendre à l'agence Pôle Emploi. Il a ciblé également des endroits qu'il connaissait, mais il n'y aurait pas eu de lien auparavant avec les victimes. 

Le lien avec le meurtre et la tentative de meurtre en Alsace est-il confirmé ? 

La confirmation est tombée vendredi matin, les affaires sont bien liées a confirmé une source proche de l'enquête à franceinfo. Même si des vérifications sont toujours en cours, des similitudes troublantes avaient déjà alerté les enquêteurs confirmaient dès hier, la procureure de la République de Colmar à France Bleu Alsace. Mardi en fin d’après-midi, une femme de 39 ans a été retrouvée morte dans sa voiture, garée sur le parking de son entreprise à Wolfgantzen. La victime a été tuée par arme à feu. Comme la quinquagénaire abattue à Guilherand-Granges, elle occupait des fonctions à la direction des ressources humaines de son entreprise.

Toujours mardi soir dans le Haut-Rhin, un homme a été la cible d’une agression par arme à feu, chez lui, à Wattwiller, à une quarantaine de kilomètres de Wolfgantzen. Un individu a sonné à sa porte et lui a tiré dessus, mais il l’a raté et l’agresseur a pris la fuite. L’homme agressé a fait le lien avec la victime abattue en Alsace : ils avaient été collègues de travail dans une autre entreprise, en 2006-2008.

C'est grâce à cet homme et à son témoignage crucial que les enquêtes ont pu être liées. Il a reconnu son agresseur comme étant le tueur de Drôme et d'Ardèche.

Qui sont les victimes ? 

Patricia avait 53 ans. Elle travaillait depuis de nombreuses années au Pôle Emploi de Valence où "elle était très appréciée" a rappelé la ministre du Travail, Elisabeth Borne qui a rencontré ses collègues. Elle avait deux enfants. Géraldine travaillait chez Faun à Guilherand-Granges depuis une dizaine d'années. Cette femme de 51 ans avait, elle aussi, deux enfants scolarisés en classe de quatrième et de seconde à Valence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess