Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Cela nous fait un bien fou au moral" : des libraires se mettent au drive en Dordogne pendant le confinement

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Ils ont fermé le 16 mars dernier, les voilà de retour. Des libraires du Périgord ont repris du service grâce au drive. Vous réservez les livres que vous souhaitez par mail ou par téléphone et vous venez récupérer la commande. Ce drive est un bon moyen pour garder une activité... et le moral !

Caroline Diény et son compagnon Baptiste Gros se sont mis au drive mercredi dernier.
Caroline Diény et son compagnon Baptiste Gros se sont mis au drive mercredi dernier. - Ville de Bergerac

Le drive s'invite partout en cette période de confinement. Après les chocolatiers, les libraires s'y sont mis. Les clients réservent les livres qu'ils souhaitent parmi le stock des boutiques et viennent retirer leur commande à la porte de la librairie. Ce système fait le bonheur des professionnels et de leurs plus fidèles clients ! Exemple à Bergerac et à Périgueux.

Un système de retrait

Le fonctionnement de ce drive ou "Click and collect" est très simple : vous réservez par mail ou en passant un coup de téléphone. Avec un comptoir à l'extérieur et des masques sur le visage, les gérants de la librairie "La Colline aux Livres" à Bergerac se sont lancés dans le drive mercredi dernier. Caroline Diény et Baptiste Gros privilégient les mails (toutes les informations sont en bas de l'article) : "On traite les mails et on dit ce qu'on a en stock ou pas. On met ensuite les livres de côté." Ce sont ensuite aux clients de se déplacer : "Les gens viennent chercher les livres et on installe un comptoir devant le magasin. Ils peuvent venir récupérer leur commande que l'on a préparé." 

On s'est calé sur les horaires des marchés de Bergerac - Caroline Diény

Cela fait maintenant plus de deux semaines que Jean-Yves Lecreux et sa compagne Pascale ont mis en place le Click and Collect. Le patron de la librairie la Mandragore à Périgueux peut lui aussi être contacté par mail ou par téléphone. Il suffit de préparer sa liste mais attention tous les livres ne sont pas disponibles. Les libraires ne peuvent pas se faire approvisionner : vous ne pouvez donc acheter que les ouvrages présents en magasin : "Quand il y a un livre en un seul exemplaire de vendu, je ne peux pas faire de réassort", explique le libraire.

Jean-Yves Lecreux peut également envoyer les livres en Colissimo mais les frais de port seront à la charge du client. Les livraisons ont été mises en place mais seulement pour le centre-ville de Périgueux. Une activité supplémentaire au drive qui existe aussi chez Caroline Diény et Baptiste Gros : "On a décidé de ne pas envoyer par colis pour éviter de surcharger les services postaux", précise la gérante. La librairie propose tout de même un service de livraison à domicile : "Une livraison à vélo pour trois euros dans Bergerac et les jeudis Baptiste fait des livraisons à domicile dans un rayon de 30km. Il faut avoir commander plus de 50 euros de livres. Le déplacement coûte cinq euros."

Baptiste Gros, de la librairie "La Colline aux Livres", se déplace pour des livraisons tous les jeudis
Baptiste Gros, de la librairie "La Colline aux Livres", se déplace pour des livraisons tous les jeudis - Librairie la Colline aux Livres

C'est bon pour le moral

Cette activité partielle dans les librairies indépendantes est importante pour supporter le manque à gagner : "À partir d'avril, la vie des librairies reprend avec les salons notamment mais on a eu l'herbe coupée sous le pied avec le confinement. Et des échéances allaient tomber", raconte Caroline Diény, gérante de la boutique à Bergerac. Même constat du côté de Jean-Yves Lecreux : "J'ai perdu 55% de chiffre d'affaire en mars. Je ne sais pas encore ce qu'il en sera pour avril."

"Cela nous fait un bien fou au moral" explique Caroline Diény

Au-delà des problèmes financiers, l'ouverture du drive et des livraisons fait du bien aux professionnels de Dordogne : "Ça nous maintient le moral d'avoir des contacts avec les clients même si ce n'est que par téléphone ou par mail"

On avait à cœur de reprendre car cela fait un bien fou au moral. Cela fait partie de notre équilibre. On s'est retrouvé un peu démuni. En reprenant cette activité, on retrouve un échange - Caroline Diény

"Ça nous maintient le moral d'avoir des contacts avec les clients" explique Jean-Yves Lecreux de la librairie Mandragore
"Ça nous maintient le moral d'avoir des contacts avec les clients" explique Jean-Yves Lecreux de la librairie Mandragore - Librairie La Mandragore

Les clients sont en demande

"Les clients sont au rendez-vous. On a reçu une trentaine de mails puis une cinquantaine et ainsi de suite. Les gens ont constitué des listes, les gens ont des idées. Sinon, nous pouvons conseiller." Les amoureux de la lecture ont le choix : 20.000 livres sont à leur disposition dans la boutique de Caroline Diény et de Baptiste Gros. "On attire des clients que nous n'avions pas, ça nous touche de voir que l'on est soutenu".

Corine est ravie de retrouver sa librairie à Bergerac. C'est une fidèle cliente de la Colline aux Livres : "Cela me permet de m'évader, surtout en période de confinement" s'amuse-t-elle. Elle continue : "Ce sont de vrais voyages à chaque fois".

Certains livres ont d'ailleurs été très demandés mais les libraires en avaient peu en stock. C'est le cas du dernier Leila Slimani, le Pays des Autres. Caroline Diény remarque également que les clients se tournent davantage vers les classiques. 

Pour venir récupérer vos livres, il suffit de cocher la case "achats de première nécessité" sur votre attestation.

Ecoutez le reportage de Flavien Groyer avec des libraires de Dordogne

Quelles librairies se sont mis au drive en Dordogne ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess