Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cèpes : c'est la grande poussée en Béarn

mercredi 31 octobre 2018 à 18:22 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Dans un contexte national mauvais, le Béarn et la Bigorre connaissent en ce moment une belle poussée de cèpes. Une poussée qui sauve l'honneur des amateurs, et des vendeurs.

Des cèpes ramassés ces derniers jours dans les bois de Monein
Des cèpes ramassés ces derniers jours dans les bois de Monein © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

C'est enfin "le grand truc" en Béarn ces derniers jours ; le grand truc pour les cèpes. Le roi des champignons s'est fait attendre, mais il est là. Il y a une vraie poussée dans nos coteaux et nos vallées depuis la semaine dernière. "Il s'en est trouvé" comme on dit chez nous. La preuve : les vendeurs spécialisés ont enfin de la marchandise locale à proposer. 

Ils viennent essentiellement de Monein. Ce sont des ramasseurs qui viennent au coup par coup. 10, 20 kilos chacun à peu près. Ça va jusqu'à 30 kilos — Delphine Morillon

La patronne du magasin Magendie de Lons

Delphine Morillon devant l'étal de la maison Magendie à Lons - Radio France
Delphine Morillon devant l'étal de la maison Magendie à Lons © Radio France - Daniel Corsand

En Béarn et nulle part ailleurs

Ceci dit ces quelques jours d'euphorie ici en Béarn, ne rattrapent pas une année particulièrement pauvre en cèpes. Les grossistes s'approvisionnent en Corrèze, Lozère ou Dordogne, et dans ces départements il y en a eu très peu.  Dominique Nadal est la patronne de chez Carriquiry à Pau sur la route de Bordeaux. Le magasin a pour habitude de présenter sur son étal de très grosses quantités de cèpes. Dominique n'a jamais connu une aussi mauvaise année en 35 ans de métier.

Dominique Nadal, la patronne du magasin Carriquiry à Pau - Radio France
Dominique Nadal, la patronne du magasin Carriquiry à Pau © Radio France - Daniel Corsand

Chez Carriquiry, on vend chaque année entre 6 et 8 tonnes de cèpes, selon l'arrivage et la générosité de la nature. Les béarnais sont très attachés à ce produit. Comme le dit Dominique, "le déballage de clémentines, ça fait moins rêver".

Des prix élevés

Cette année le prix au kilo est resté très elevé. Selon la qualité, il est actuellement entre 30 et 40 euros. Mais il est resté quasiment au dessus des 50 euros le kilo pendant toute la saison. Il faut savoir que lors des années particulièrement fastes, le prix peut descendre jusqu'à 15 euros le kilo.