Faits divers – Justice

Thierry Burlot, vice-président du conseil régional : "Ces algues vertes doivent disparaître en Bretagne"

Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique et France Bleu vendredi 23 septembre 2016 à 10:11

Photos d'algues vertes en Bretagne
Photos d'algues vertes en Bretagne © Maxppp - maxppp

Avez-vous peur des algues vertes? On en parlait ce vendredi dans la Question du Jour avec Thierry Burlot le vice-président du conseil régional de Bretagne. La question des algues vertes a été relancée après la mort d'un joggeur à Hillion dans les Côtes-d'Armor début septembre.

Les algues vertes sont à nouveau à la Une de l'actualité en Bretagne après le décès d'un joggeur début septembre à Hillion dans les Côtes-d'Armor. La justice vient d'ordonner l'exhumation de son corps et une autopsie pour déterminer si sa mort est liée ou non à la présence d'algues vertes dans la vasière où il a été retrouvé. Pour Thierry Burlot, "la décision d'une autopsie est une décision sage même si elle est douloureuse pour la famille".

"On ne peut pas vivre dans le doute. Moi aussi j'ai fait un rapprochement avec les algues vertes quand j'ai entendu parler de ce décès. Il y a suspicion" Thierry Burlot, vice président du conseil régional de Bretagne

Selon le vice président du conseil régional de Bretagne, cette affaire "pose la question de la dangerosité des vasières, et la question de la sécurité publique autour de ces vasières".

"Aujourd'hui c'est un joggeur, demain cela pourrait être un gamin" Thierry Burlot, vice président du conseil régional de Bretagne

Dans la lutte contre les algues vertes, la région Bretagne a mis en place un plan d'action ces cinq dernières années. "En baie de Saint-Brieuc par exemple on ramassait il y a 5 ans, 20 000 tonnes d'algues vertes, aujourd'hui il n'y en a plus que 5000 tonnes."

"On doit encore faire des efforts, c'est pour cela que nous allons débuter un 2ème plan de lutte contre les algues vertes." Thierry Burlot, vice président du conseil régional de Bretagne

Le vice président du conseil régional explique qu'un "gros travail a été réalisé avec les agriculteurs bretons, 80% d'entre eux ont répondu au Plan Algues Verte" Thierry Burlot qui rappelle aussi que le phénomène des algues concerne huit baies en Bretagne. "Mais c'est un phénomène très aléatoire".

Retrouver l'intégralité de la Question du jour ici.