Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Adel K., Maxime H., Fabien C. : ces djihadistes originaires de Normandie

mercredi 27 juillet 2016 à 16:32 Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'un des auteurs de l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray ce mardi, Adel K., est né et a grandi en Normandie. D'autres djihadistes originaires de Normandie ont récemment été identifiés. C'est le cas de Maxime H. de l'Eure et de Fabien C. de l'Orne.

Au lendemain de l'attaque de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray.
Au lendemain de l'attaque de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray. © Maxppp - Jonathan Konitz

Il était jeune et il était d'ici. Un des auteurs de l'attaque d'une église de Saint-Étienne-du-Rouvray près de Rouen mardi s'appelait Adel K., il était né en 1997 à Mont-Saint-Aignan dans l'une des plus grandes maternités de l'agglomération rouennaise. Il avait grandi à Saint-Étienne-du-Rouvray où vivent ses parents.

Adel K. avait tenté à deux reprises de se rendre en Syrie et, devant l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, c'est le bracelet électronique qu'il portait qui a permis d'identifier son corps. Comment ce jeune s'est-il radicalisé ? Qui était l'autre assaillant de l'église ? Les deux hommes ont égorgé un prêtre de 86 ans et blessé un paroissien qui assistait à la messe mardi matin. L'enquête se poursuit sur cet attentat revendiqué par Daech.

Pour le moment, rien ne permet d'établir un lien entre ces hommes mais l'on sait que deux autres Normands sont engagés au sein de l'organisation Etat islamique. Maxime H., originaire d'un petit village de l'Eure, a été identifié parmi les bourreaux sur une vidéo de décapitation d'otages en Syrie. L'information, révélée en novembre 2014, a suscité l'étonnement général à Bosc-Roger-en-Roumois, 3 000 habitants.

Toujours en Normandie, le département de l'Orne a également "vu" grandir un djihadiste. Fabien C. avait encore un pied-à-terre à Alençon quand sa voix a été identifiée sur la vidéo de revendication des attentats du 13 novembre dernier à Paris. Originaire de l'île de la Réunion, il a passé une partie de son enfance et de son adolescence à Alençon.