Faits divers – Justice

Cet été, 14 Indriens ont rejoint la réserve opérationnelle de la gendarmerie

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry lundi 15 août 2016 à 18:00

Maxime en compagnie de celui qui l'a recruté, le colonel David
Maxime en compagnie de celui qui l'a recruté, le colonel David © Radio France - Sarah Tuchscherer

C'était l'un des souhaits de François Hollande après l'attentat de Nice : renforcer la réserve opérationnelle de la gendarmerie. En région Centre-Val-de-Loire, deux sessions de formation ont été organisées cet été. 14 Indriens y ont participé.

Ce week-end, pour la première fois, Maxime a revêtu son uniforme bleu "pour de vrai" : il était en mission de surveillance sur les aires d'autoroute le long de l'A20. Le jeune homme originaire d'Issoudun vient tout juste de rejoindre la réserve opérationnelle de la gendarmerie. Avant d'être envoyé sur le terrain, il a passé 17 jours à Orléans en PMG (préparation militaire de gendarmerie).

Une vocation ancienne renforcée par les attentats

La vocation de Maxime n'est pas née des attentats. L'étudiant en histoire envisage depuis l'enfance une carrière dans la gendarmerie, ce passage par la réserve doit lui permettre de confirmer son choix. Cependant, il reconnaît que les événements des derniers mois lui ont fait "franchir le pas. Ca réveille un sentiment patriote". Plus que l'envie de défendre son pays, le jeune homme déclare vouloir "servir autrui".

La première journée de mission de Maxime, 21 ans, nouveau réserviste

Deux fois plus de futurs réservistes formés

Comme Maxime, ils sont nombreux à avoir frappé à la porte de la réserve opérationnelle de la gendarmerie cette année, au point qu'il a fallu doubler le nombre de places de formation :  en région Centre-Val-de-Loire, deux sessions ont été organisées cet été pour 123 futurs réservistes contre une l'an passé pour 72 recrues. Avec ces dernières arrivées, la réserve opérationnelle de la gendarmerie de l'Indre compte désormais 125 hommes. L'objectif à atteindre fixé par le gouvernement est de 158.

La réserve opérationnelle de la gendarmerie recrute soit des jeunes civils âgés de 17 à 40 ans, soit des retraités de la gendarmerie ou de l'armée. Les dossiers d'inscription peuvent être remplis en ligne.

Partager sur :