Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Challans : une femme meurt sous les coups de son compagnon

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Une femme a été tuée par son compagnon à Challans en fin de semaine dernière. Son corps a été retrouvé samedi matin. L'homme, âgé de 43 ans, reconnaît avoir porté des coups mais nie avoir voulu la tuer. Un juge d'instruction a ouvert une information judiciaire pour meurtre sur conjoint.

Les gendarmes de Challans sont intervenus sur les lieux (illustration).
Les gendarmes de Challans sont intervenus sur les lieux (illustration). © Maxppp - Johan Ben Azzouz

Vendée, France

Un homme de 43 ans est soupçonné d'avoir tué sa conjointe par des coups d'une grande violence, à Challans, en fin de semaine dernière. Le corps de la victime a été retrouvé samedi matin par les gendarmes. C'est le meurtrier présumé qui a appelé lui-même les secours : "Il a dit ne rien comprendre, qu'il l'avait trouvée inanimée", détaille le procureur de La Roche-sur-Yon. 

Il reconnaît avoir "tabassé" sa compagne

Les gendarmes commencent par ouvrir une enquête pour recherche des causes de la mort, mais très vite, s'orientent vers la piste criminelle. Le conjoint est interrogé. Il reconnaît avoir "tabassé" sa compagne, après une soirée arrosée au cours de laquelle ils se sont disputés. Mais il conteste avoir voulu la tuer. La violence des coups portés amène le procureur de La Roche-sur-Yon à penser le contraire.

Le nombre et la violence des coups m'ont amené à penser à une volonté d'homicide" - Hervé Lollic

Le parquet des Sables-d'Olonne, d'abord saisi, s'est très vite dessaisi au profit du parquet de La Roche-sur-Yon, compétent pour les affaires criminelles. L'homme a été placé en garde à vue, puis déféré au juge d'instruction lundi soir. Le juge a ouvert une information judiciaire pour "meurtre par conjoint", un crime passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

L'homme n'avait pas d'antécédents judiciaires. Présenté au juge des libertés et de la détention ce lundi soir, il a été placé en détention provisoire directement après sa garde à vue.

Choix de la station

France Bleu