Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Chambéry : les gerbes déposées le 11 novembre détruites

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Les gerbes du monument aux morts du Clos Savoiroux à Chambéry ont été détruites dans la nuit du 11 au 12 novembre. Le maire de la ville, Michel Dantin, exprime sa profonde indignation et sa volonté d'installer une caméra de surveillance devant l'édifice.

La dégradation c'est produite dans la nuit du 11 au 12 novembre
La dégradation c'est produite dans la nuit du 11 au 12 novembre - Ville de Chambéry

Chambéry, France

Déposées lors des commémorations du 11 novembre, les gerbes ne seront pas restées intactes longtemps. Les fleurs du monument aux morts du Clos Savoiroux ont été saccagées. Détruites dans la nuit du 11 au 12 novembre, ce sont les services de la ville qui ont repéré les fleurs éparpillées sur le sol. Le monument en lui-même n'a pas été touché. Les auteurs de cette dégradation n'ont pas encore été identifiés mais une enquête de voisinage va être effectuée par la police.

"Ce ne sont pas des fleurs qui ont été broyées, c'est un symbole de mémoire qui a été violé !" - Michel Dantin, maire de Chambéry

Le maire de Chambéry a vivement réagi à cette destruction et condamne ces actes, qu'il juge "inacceptables car un monument aux morts symbolise un lieu de mémoire". Et malgré quelques détériorations minimes par le passé, selon lui "on avait jamais vu des dégradations totales de toutes les gerbes comme on en a eu ce lundi matin".

Prévue depuis le mois d'octobre, une caméra de surveillance sera installée devant le monument aux morts pour identifier les futurs incidents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu