Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Chambéry : lycéens et opposants au parking Ravet manifestent ensemble pour le climat

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

En cette journée mondiale de grève pour le climat, lancée par les lycéens, les opposants à la construction du parking Ravet en ont profité pour organiser une action coup de poing. Ils ont ensuite manifesté avec les lycéens.

Lycéens et opposants au parking Ravet ont manifesté ensemble.
Lycéens et opposants au parking Ravet ont manifesté ensemble. © Radio France - Luc Chemla

Chambéry, France

Selon la police, ils étaient environ 600 dans les rues de Chambéry, ce vendredi après-midi, à manifester pour le climat. Dans le cortège, des lycéens, mais aussi des membres du collectif Ravet, opposés à la construction d'un parking de 480 places, quai Charles Ravet. 

Ils se sont rejoints devant le chantier du parking. Des membres du collectifs Ravet et du mouvement Extinction Rebellion, présents eux aussi, on fait de rapides discours. "Ce projet est une aberration, c'est une insulte à notre lutte commune pour sauver le climat." Tout le monde a ensuite manifesté ensemble et scandé "On est plus plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat".

Les pancartes des opposants au parking Ravet. - Radio France
Les pancartes des opposants au parking Ravet. © Radio France - Luc Chemla

Avant l'arrivée des lycéens, les membres du collectif Ravet et d'Extinction Rebellion ont voulu marqué les esprits. Ils ont bloqué le chantier et trois personnes sont montés sur la grue. Une banderole a été accrochée et même un vélo. L'un d'entre eux est ensuite monté dessus et a fait semblant de pédaler. 

Un vélo... tout en haut d'une grue - Radio France
Un vélo... tout en haut d'une grue © Radio France - Luc Chemla

Plusieurs pancartes ont également été fabriqués pour l'occasion : "Le béton coule, la glace fond" ou encore "Macron-Dantin climato assassin".  Pour les manifestants, ce projet est "climaticide". 

Le collectif prévient, "ce n'est que le début des actions, il y en aura d'autres."

Choix de la station

France Bleu