Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Chambéry : six mois de prison ferme pour apologie du terrorisme

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Chambéry, France

Un jeune homme de 20 ans a été condamné ce jeudi à Chambéry, à six mois de prison ferme pour apologie publique d'un acte de terrorisme.

Le tribunal de Chambéry
Le tribunal de Chambéry © Radio France -

Kélim un jeune homme de 20 ans, habitant Myans (prés de Chambéry), a été jugé en comparution immédiate ce jeudi par le tribunal correctionnel de Chambéry.
Interpellé par la police en gare de Chambéry pour une toute autre affaire, c'est au moment où les policiers le remettent aux gendarmes que la situation dégénère. Kélim commence à les insulter puis il enchaine "je vais me radicaliser", "je vais faire sauter la France", "mort à la France", entrecoupés de plusieurs : "Vive Daesh" et "Allah Akbar"

"Mon client est un provocateur rien de plus"

A l'audience le jeune homme est nerveux.
Il reconnait une partie des faits « je ne conteste pas tout » explique-t-il « mais les gendarmes en ont rajouté beaucoup, peut-être 80% ». Il ne donnera pas plus de précision, « je préfère me taire, je vais être insultant , donnez-moi vite ma peine que je parte ».
Son avocat parle d'un jeune provocateur qui ne représente pas une menace. Selon lui « ses mots ne visaient pas à promouvoir le terrorisme».
Pour la substitut du procureur "on ne peut pas laisser dire de tels propos, ce jeune délinquant monte en puissance". Elle demande huit mois de prison.
Le tribunal le condamne à un peu moins, six mois ferme. Il a été incarcéré à l’issue de l’audience à Chambéry. Et son nom figure désormais au fichier judiciaire des auteurs d'infractions terroristes.
Le jeune homme annonce qu’il ne fera pas appel.
Bien connu de la justice il avait déjà été condamné, notamment pour des vols de voitures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu