Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chambéry : une femme condamnée à huit mois de prison avec sursis pour avoir mordu un policier

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Une femme a été condamnée ce lundi par le tribunal correctionnel de Chambéry en Savoie à huit mois de prison avec sursis. Elle a été reconnue coupable d'avoir mordu un policier. Les faits se sont déroulés en juillet lors de la manifestation qui avait perturbé le conseil municipal de Chambéry.

Le palais de justice de Chambéry
Le palais de justice de Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Une femme d'une trentaine d'années a été condamnée ce lundi 30 septembre par le tribunal correctionnel de Chambéry en Savoie à huit mois de prison avec sursis. Elle est condamnée pour "entrave au déroulement des débats d'un organe délibérant d'une collectivité territoriale", "rébellion" et "violence sur une personne dépositaire de l'autorité publique sans incapacité." La femme a également été condamnée à une amende 400 euros.

Les faits se sont produits lors du conseil municipal en juillet

Les faits se sont déroulés le 8 juillet, lors de la manifestation qui avait perturbé le conseil municipal de Chambéry.  Une centaine de manifestants avaient fait irruption. Les forces de l'ordre avaient tenté de les faire sortir mais la tension était rapidement montée, du gaz lacrymogène avait été utilisé pour disperser la foule. La trentenaire avait alors mordu un policier. 

Ce rassemblement faisait suite à la mort, quelques jours plus tôt, d'un homme de 52 ans lors de l'expulsion de son appartement par la police dans le quartier Bellevue à Chambéry. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess