Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Champ-le-boeuf à Laxou : des policiers blessent un homme qui les menaçait avec une arme à feu

mardi 4 décembre 2018 à 17:51 Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine

Alors qu'ils intervenaient pour régler un problème de voisinage rue de la Mortagne à Laxou, les policiers de la brigade canine de Nancy se sont retrouvés face à un homme qui les menaçait avec une arme. Ils ont riposté en lui tirant dessus à deux reprises. L'homme a été blessé au bas du ventre.

échange de coups de feu dans le quartier du Champ-le-Boeuf à Laxou
échange de coups de feu dans le quartier du Champ-le-Boeuf à Laxou © Maxppp - Maxppp

Laxou, France

Les policiers de la brigade canine du commissariat de Nancy intervenaient  pour ce qui s'apparente à un différend entre voisins, au dixième étage d'un bâtiment situé au 10 rue de la Mortagne.

Les fonctionnaires se sont retrouvés face à un homme manifestement très énervé et surtout avec une arme à la main et selon le procureur de la République de Nancy, l'individu aurait demandé aux policiers de lui tirer dessus.

Les policiers ont riposté

Après les sommations d'usage des policiers lui demandant de poser son arme, l'individu a refusé et aurait tendu son pistolet en direction des fonctionnaires et aurait tiré en l'air.

Les policiers ont alors ouvert le feu,  blessant l'homme au bas ventre.  Le blessé a été pris en charge par les secours.Son pronostic vital ne serait pas engagé. La thèse d'une tentative de suicide est pour le moment privilégiée. L'enquête a été confiée au SRPJ de Nancy