Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Champagnat : la Vierge Marie est partie "méditer"

mardi 13 mars 2018 à 19:26 Par Bénédicte Robin, France Bleu Creuse

Le village de Champagnat, au sud Bourganeuf dans la Creuse est à la recherche sa statue de la Vierge Marie disparue le 8 mars dernier. D'après une note laissée à sa place, à l'occasion de la journée internationale des droits des femme, Marie se serait "retirée" temporairement pour "méditer".

La statue de la Vierge a été remplacée par un petit message expliquant que Marie était partie "méditer sur le féminin sacré"
La statue de la Vierge a été remplacée par un petit message expliquant que Marie était partie "méditer sur le féminin sacré" - Brigitte Ratinet

Champagnat, France

"C'est une histoire insolite" commente une habitante de Champagnat. La statue de la Vierge, située à l'entrée de ce petit village, au sud de la Creuse, a été dérobée le 8 mars dernier. C'est le fils de la propriétaire de l'oratoire et de la statuette qui s'est aperçu, le premier, de cette disparition. "Les grilles étaient ouvertes et notre Sainte Vierge était partie" raconte sa maman, Brigitte. Sur le moment, la nouvelle lui a fait un choc car c'est sa grand-mère qui avait fait faire cette statue dans les années 50.

Marie s'est "retirée" mais va revenir "bientôt"

"C'est comme si on avait tué ma grand-mère une deuxième fois. C'est l'histoire familiale" explique Brigitte. Mais un peu plus tard lorsqu'elle a vu le message laissé par les malfaiteurs, à la place de la statue, elle a retrouvé le sourire. 

Le détail de la lettre : "Chères amies, chers amis, en cette belle nuit étoilée qui précède la journée internationale des luttes des femmes, j'ai ressenti le besoin de me retirer un temps pour méditer sur l'état du féminin sacré dans le monde. Vous parait-il juste que moi, Marie, qui en suis tout de même la représentante, je me trouve derrière des grilles avec pour seule compagnie des fleurs en plastique et de la peinture décrépie qui me tombe dessus, moi qui aime tant la nature et la liberté ? Mes amies, mes amis, tout ceci n'est pas anodin. Il est grand temps que toutes et tous sortions de la léthargie, tous et toutes nous commencions à prendre soin de cette petite lueur féminine à l'intérieur pleine de force et de douceur. Mes amies, mes amis, le monde a grand besoin de tendresse... _Soyez rassurés... Je reviens bientôt_... Je vous aime. Marie."

Les habitants du village espèrent le retour très bientôt de leur statue en bon état - Radio France
Les habitants du village espèrent le retour très bientôt de leur statue en bon état © Radio France - Bénédicte Robin

Le village attend le retour de sa statue

Brigitte sourit en lisant ces mots. "J'ai pensé à un plaisantin" dit-elle. Et elle n'est évidemment pas la seule. Dans le village aussi, l'histoire amuse et fait parler. "Peut-être qu'elle reviendra pour sa fête le 15 août", lance Gérard en rigolant. "Ce n'est pas méchant, ce sont des plaisantins qui ont de l'humour" ajoute-t-il.

Certains autres habitants rient moins. "Cela ne m'amuse pas du tout" dit René, "ces gens sont des irresponsables" dénonce-t-il. Car cette statue est tout de même un symbole pour la mémoire du village. Une des habitantes se souvient même de la procession qui avait eu lieu pour l'installer en 1953 raconte-t-elle : "une jolie procession avec tout le village".

Tous s'accordent sur un point : ils aimeraient revoir vite leur statue et en bon état. En attendant, c'est la gendarmerie d'Auzances qui est chargée de l'enquête.