Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Champigny-sur-Marne : une rixe entre jeunes fait deux blessés graves

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Deux adolescents ont été gravement blessés après une rixe entre jeunes, à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. Une quinzaine de jeunes de quartiers distincts se sont affrontés, selon le parquet de Créteil. Quatre personnes ont été interpellées.

Illustration police
Illustration police © Radio France - Emmanuel Bouin

Ce lundi en fin d'après-midi, deux jeunes ont été transportés à l'hôpital, gravement blessés, après qu'une rixe a éclaté dans la ville de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Selon une source policière, ils ont été blessés à l'arme blanche. Selon cette même source, l'un des deux jeunes gravement blessés a fait un arrêt cardiaque. Il a été massé par un policier jusqu'à l'arrivée du SAMU.

Le parquet de Créteil confirme qu'une quinzaine de jeunes, originaires de deux quartiers distincts, se sont affrontés ce lundi en fin d'après-midi. Les deux blessés ont été transportés à l'hôpital "dans un état préoccupant", a précisé le parquet. Il a été hospitalisé au CHU Henri-Mondor à Créteil, tandis qu'un autre mineur, blessé pendant la même rixe, a été conduit à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, a indiqué la police.

Ce sont deux collégiens âgés de 14 et 15 ans, de deux quartiers différents, qui ont été grièvement blessés, selon Laurent Jeanne. Les deux blessés sont issus des deux quartiers rivaux des Boullereaux et des Mordacs, selon le maire de la ville de 77 000 habitants, Laurent Jeanne (Libres!). "Nous connaissons une recrudescence de ces phénomènes de bandes depuis au moins un an, je déplore qu'on n'arrive pas à les juguler et qu'à nouveau ces violences deviennent une banalité", a ajouté l'élu.   

Selon une source policière, quatre adolescents ont été interpellés et placés en garde à vue. L'enquête a été confiée à la sûreté territoriale du Val-de-Marne.

En juin, à Champigny-sur-Marne, deux jeunes avaient été blessés dans une rixe aux abords d'un collège. Une vingtaine d'adolescents de la ville et de La Queue-en-Brie s'étaient donné rendez-vous via les réseaux sociaux pour en découdre à coups de barres de fer et de bâtons.

Une "guerre des bandes" selon Valérie Pécresse

"La guerre des bandes continue avec deux mineurs grièvement blessés. Il faut arrêter l’angélisme", indique sur Twitter ce lundi Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, après cette rixe dans le centre-ville de Champigny-sur-Marne.  

"Pour mettre un terme à cette spirale de la violence",elle affirme que le maire de la commune, Laurent Jeanne, "va créer (enfin!) une police municipale armée".

Plusieurs rixes entre jeunes ont éclaté, ces dernières semaines, en région Île-de-France, dont au moins trois se sont soldées par la mort de jeunes. Deux rixes mortelles s'étaient produites dans le département voisin de l'Essonne, les 22 et 23 février : deux adolescents de 14 ans avaient été tués en moins de 24 heures lors de violentes bagarres entre jeunes, dans deux villes distantes de 45 kilomètres, Saint-Chéron et Boussy-Saint-Antoine. Treize mineurs au total ont été mis en examen pour ces deux homicides. 

Le 26 février, un autre adolescent, de 15 ans, avait été tué par balle dans une maison de quartier à Bondy (Seine-Saint-Denis), à la suite d'un différend avec ses agresseurs, deux frères de 17 et 27 ans qui ont depuis été mis en examen et placés en détention provisoire.

Le 1er mars, les ministres de l'Intérieur, de la Justice et de l'Education s'étaient réunis pour décréter la mobilisation générale du gouvernement contre le phénomène des rixes entre jeunes. Un plan de lutte contre les bandes doit être adopté d'ici le 1er mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess