Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chanas : le projet d'accueil de demandeurs d'asile dans un hôtel "mis en suspens" par la préfecture

-
Par , France Bleu Isère

L'hôtel Formule 1 de Chanas (38) racheté par l'État devait devenir un centre d'accueil pour demandeurs d'asile. La préfecture de l'Isère annonce ce samedi que le projet est "mis en suspens" pour des raisons de sécurité. Les deux autres centres dans le département seront eux bien ouverts en juillet.

Un hôtel Formule 1 (photo d'illustration)
Un hôtel Formule 1 (photo d'illustration) © Maxppp -

Cette annonce n'est pas une réponse au rassemblement organisé samedi matin par le groupe Génération Identitaire sur le toit de l'établissement. Déjà la veille, la préfecture avait décidé de mettre en suspens le projet d'accueil de demandeurs d'asile dans l'hôtel Formule 1 situé à Chanas. "Un avis défavorable [a été émis par NDLR] la préfecture en raison des conditions de sécurité principalement, vis à vis de la proximité de l'autoroute, de la nationale 7 et du carrefour de Chanas qui est très fréquenté" rapporte Jean-Louis Guéry, le maire de la commune informé vendredi de ce changement par Florence Gouache, la sous-préfète de Vienne.

Les deux autres centres d'accueil de demandeurs d'asiles en Isère seront bien ouverts

Pas de changement en revanche pour les deux autres établissement rachetés par l'État en Isère pour le logement de demandeurs d'asiles : ils seront bien ouverts mais avec un peu de retard sur la date prévue. Initialement au 1er juillet, la secrétaire générale de la préfecture de l'Isère Violaine Demaret affirme que l'ouverture est repoussée de quelques semaines pour mieux organiser l'installation des demandeurs d'asile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu