Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Changé : un rassemblement en hommage à Fatima, une fillette décédée il y a trois ans au parc des Ondines

-
Par , France Bleu Mayenne

Un rassemblement était organisé ce jeudi soir à Changé en hommage à Fatima, une petite fille de 6 ans décédée au parc des Ondines, il y a trois ans. Le 26 mai 2018, la fillette a reçu une branche sur la tête lors de violents orages et est morte des suites de ses blessures.

Des proches de la famille de Fatima lui rendent hommage à l'endroit où elle a été mortellement blessée au parc des Ondines à Changé, il y a trois ans.
Des proches de la famille de Fatima lui rendent hommage à l'endroit où elle a été mortellement blessée au parc des Ondines à Changé, il y a trois ans. © Radio France - Maïwenn Bordron

Le rassemblement a été improvisé par la communauté azérie de Laval : une dizaine de personnes étaient présentes ce jeudi soir au parc des Ondines de Changé pour rendre hommage à Fatima. Il y a trois ans, le 28 mai 2018, la petite fille de 6 ans a perdu la vie, après avoir reçu sur la tête une branche d'un arbre du parc lors de violents orages ; elle est ensuite décédée à l'hôpital des suites de ses blessures. Les proches de la famille souhaitent aujourd'hui qu'une statue commémorative soit installée à l'endroit où a eu lieu l'accident.

Une statue commémorative ?

Trois ans après le drame, les proches de la famille de Fatima ont organisé ce rassemblement pour que la petite fille, originaire d'Azerbaïdjan, ne soit pas oubliée. Une dizaine de personnes étaient présentes à l'endroit où l'accident a eu lieu : des roses ont été déposées sur le sol, avec beaucoup d'émotion. Ces amis de la famille aimeraient désormais qu'une statue commémorative soit installée près de l'arbre où la fillette a été mortellement blessée. Ils vont faire part de leur projet à la mairie de Changé et verront ensuite comment ils peuvent financer l'installation de cette statue.

Je pense que c'est important que ce genre d'événement laisse une trace.      
Claude, un enseignant remplaçant à l'école où était scolarisée Fatima

Les proches de la famille de Fatima ont déjà imaginé à quoi pourrait ressembler la statue commémorative, qu'ils voudraient installer à l'endroit où a eu lieu l'accident le 26 mai 2018.
Les proches de la famille de Fatima ont déjà imaginé à quoi pourrait ressembler la statue commémorative, qu'ils voudraient installer à l'endroit où a eu lieu l'accident le 26 mai 2018. © Radio France - Maïwenn Bordron

Parmi les personnes présentes à l'hommage, un enseignant remplaçant à l'école Louis Pergaud à Laval où était scolarisée Fatima. "Je pense qu'il faudrait qu'il y ait une explication des circonstances de l'accident pour que ça ne se reproduise pas. Et puis, ce n'est pas parce que c'est une petite fille azérie, même si ce n'est pas une Changéenne, je pense qu'il ne faut pas oublier", souligne ce professeur des écoles qui a tenu à être présent à l'hommage, encore choqué par le drame qui a touché cette famille il y a trois ans.

La communauté azérie peut compter sur le soutien d'Anne-Sophie par exemple : elle a rencontré un couple d'Azéris, proche des parents de Fatima, en faisant du bénévolat et elle tenait à participer au rassemblement. "On est amis, donc c'est normal quand on est amis d'être présents les uns pour les autres", insiste-t-elle.

Les parents de Fatima avaient porté plainte contre la mairie de Changé mais la justice vient de classer l'affaire sans suite : l'infraction d'homicide involontaire n'est pas caractérisé selon le parquet de Laval.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess