Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Chantal Beining au procès de Francis Heaulme : "C'est pour mon Cyril que je fais tout ça"

- Mis à jour le
Par

Depuis l'ouverture du procès en appel de Francis Heaulme le 4 décembre devant les assises des Yvelines pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz, Chantal Beining est la seule représentante des victimes présente. Malgré sa santé fragile, elle tient à être là, pour savoir la vérité.

Chantal Beining, la mère de Cyril, l'un des enfants tués à Montigny-lès-Metz en 1986.
Chantal Beining, la mère de Cyril, l'un des enfants tués à Montigny-lès-Metz en 1986. © Radio France - Cécile Soulé

Elle est devenue, malgré elle, l'un des symboles de cette affaire. Chantal Beining, mère de Cyril, 8 ans, tué avec Alexandre Beckrich, le 28 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz, a été de tous les procès. Depuis la première condamnation de Patrick Dils en 1989, jusqu'au procès en appel de Francis Heaulme, pour ce double meurtre, du 4 au 21 décembre, aux assises de Versailles. 

Publicité
Logo France Bleu

Si je viens pas, il n'y a personne" - Chantal Beining

Cette fois, elle se sent bien seule dans cette cour d'assises des Yvelines, à 400 km de Metz. Elle est épaulée par son avocate, Dominique Boh-Petit, mais les autres parties civiles, usées par 32 ans de procédures, ne sont pas encore venues. Le père d'Alexandre Beckrich devrait être présent lundi 10 décembre, pour l'audition comme témoin de Patrick Dils, acquitté en 2002.

loading

Ce sixième procès, si loin de la Lorraine où se trouvent la plupart des protagonistes, se déroule dans une ambiance apaisée mais dans un relatif anonymat. "Si je ne viens pas, il n'y a personne", se désole Chantal Beining, en montrant le banc des parties civiles. "A Metz, Reims, Lyon, j'étais là tout le temps, mais ici, c'est loin..."

La mère de Cyril a pourtant des problèmes de santé et alterne audiences et soins à l'hôpital. "Je fais ça pour mon Cyril, parce que je veux savoir, je fais ça pour mon gosse", explique-t-elle, des sanglots dans la voix. 

Elle croit en la culpabilité de Francis Heaulme

Malgré ces épreuves, Chantal Beining dégage une énergie formidable. Toujours coquette dans sa mise en plis impeccable, elle explique qu'elle reviendra à la cour d'assises de Versailles dès que possible. Si les autres parties civiles ne croient pas à la culpabilité de Francis Heaulme , elle s’est forgée son opinion et croit que le tueur en série est bien responsable, une position confirmée par les premiers jours d’audience.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu