Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Chanteloup-les-Vignes (78) : la maternelle dévastée par un incendie criminel

lundi 2 avril 2018 à 15:03 Par Sylvie Charbonnier, France Bleu Paris et France Bleu

La maternelle Roland-Dorgelès de Chanteloup-les-vignes, dans les Yvelines, totalement ravagée par un incendie criminel, dans la nuit de samedi à dimanche. Les pompiers ont découvert plusieurs départs de feu. Les 80 écoliers vont devoir aller à l'école dans un centre de loisirs.

La maternelle Roland-Dorgelès ravagée par un incendie
La maternelle Roland-Dorgelès ravagée par un incendie - catherine Arenou

Chanteloup-les-Vignes, France

Indignation, colère et ras le bol, ce sont les mots qui reviennent dans la bouche des habitants, des enseignants et des élus, après l'incendie criminel qui a ravagé l'école maternelle Roland Dargelès de Chanteloup-les-vignes. Des salles détruites, le matériel irrécupérable pour beaucoup, les cours impossibles pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, c'est le bilan, après que le feu a tout réduit en cendre, jusqu'à mettre en danger la structure même de l'établissement. 

Les pompiers arrivés sur place ont immédiatement repéré plusieurs départs de feu, la marque d'un incendie d'origine criminelle. L'enquête a été confiée au commissariat de Conflans. 

Ras le bol

Pour la maire de Chanteloup-les-vignes, Catherine Arenou, c'est l'indignation : " Qu'est ce qui peut se passer dans la tête de gens qui viennent fracturer la porte d'une école maternelle, pour l'incendier ? " et de poursuivre. " A quoi ça sert qu'on se donne tant de mal pour obtenir des moyens, qu'on se batte pour les habitants, surtout pour les enfants, si tout est mis à néant en quelques minutes?

Ce lundi matin, une cinquantaine de personnes, des parents d'élèves, des enseignants, des élus, se sont remonté les manches pour nettoyer, ramasser les gravats et surtout, tenter de récupérer le matériel récupérable pour l'emporter jusqu'au centre de loisirs Prévert, où les élèves vont devoir suivre les cours, pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois.