Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charente : deux hommes suspectés d'assassinat après un homicide à Edon

mercredi 13 juin 2018 à 19:00 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle

Deux hommes, un père et son fils, sont toujours en garde à vue en Charente, après la mort mardi soir d'un septuagénaire de nationalité britannique dans le petit village d'Edon, près de Villebois-Lavalette. Une enquête a été ouverte pour assassinat.

La gendarmerie a bouclé le secteur d'Edon toute la nuit de mardi à mercredi
La gendarmerie a bouclé le secteur d'Edon toute la nuit de mardi à mercredi © Radio France - Pierre MARSAT

Edon, Charente, France

Comme d'habitude, le Procureur de la République d'Angoulême se veut très prudent sur les faits qui se sont déroulés mardi soir à Edon. Mais c'est une enquête pour assassinat qui a été ouverte par le Parquet et confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie. Deux hommes sont en garde à vue : le père et le fils, qui sont les fermiers et les locataires de la victime qui, lui, était propriétaire de l'exploitation agricole.
C'est d'ailleurs la thèse d'un conflit aigu entre ces hommes qui est privilégiée, sans doute à propos du contrat de fermage, de ce que doit devenir l'exploitation. Si on parle d'assassinat, c'est parce qu'il y aurait eu intention de donner la mort, et surtout préméditation. La victime présentait une blessure par arme à feu au niveau de la poitrine. L'autopsie, qui sera pratiquée jeudi à Poitiers, permettra d'identifier le nombre d'impacts de balles tirées avec un fusil de chasse. L'arme a été saisie. Reste à savoir lequel, du père ou du fils, est l'auteur du ou des coups de feu, alors que la victime quittait son domicile et se dirigeait vers le container à poubelles.

Un incident il y a un an

La victime, qui a toujours la nationalité anglaise, vivait en permanence dans cette maison avec sa femme, depuis deux ans seulement, depuis sa retraite. Il avait acheté cette maison il y a plus de 20 ans.
Un précédent s'était déroulé il y a tout juste un an, au printemps 2017. Le fils du fermier, qui est né en 1970, a été condamné à une amende de quatrième catégorie, après des violences n'ayant pas entraîné d'ITT, sur la victime de mardi soir. Le père et le fils seront présentés jeudi au Parquet à Angoulême, pour l'ouverture d'une information judiciaire.

Interview du Procureur de la République d'Angoulême, Jean-David Cavaillé

Reportage à Edon : la victime était très appréciée des villageois