Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charente : ils plaçaient des asticots sur le matelas de leurs victimes pour les pousser à en changer

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu
Saint-Michel, Charente, France

Deux hommes de 35 et 40 ans ont été interpellés par les policiers de la Charente la semaine dernière. Poursuivis pour 24 arnaques au porte-à-porte. Les suspects vendaient des matelas neufs à leurs victimes souvent âgées, en plaçant des asticots de pêche sur leur ancienne literie.

Placer des asticots de pêche sur un matelas, pour faire croire qu'il faut en changer : c'est le procédé choisi par les suspects pour berner des personnes âgées et isolées. Photo d'illustration.
Placer des asticots de pêche sur un matelas, pour faire croire qu'il faut en changer : c'est le procédé choisi par les suspects pour berner des personnes âgées et isolées. Photo d'illustration. © Maxppp - BELPRESS

Deux ans d'enquête. 24 victimes présumées. Une affaire d'arnaque au porte-à-porte a été résolue par les policiers d'Angoulême. Tout a commencé en 2018 à Saint-Michel, quand les policiers surprennent deux hommes de 35 et 40 ans, en train de vendre un matelas à une personne âgée sous tutelle. Pour la convaincre, ils avaient placé des asticots dans sa literie. Une boîte d'asticots avait été retrouvée dans leur véhicule. 

Protestant de leur bonne foi, les deux hommes avaient été relâchés le temps de mener des investigations complémentaires, dans le cadre d'une enquête préliminaire. Enquête compliquée, qui a permis aux enquêteurs de retrouver 24 victimes au total. Leur point commun : des personnes âgées, isolées, fragiles, parfois malades.

Victimes âgées et fragiles

Le mode opératoire est lui aussi toujours le même. Les deux hommes rentrent au domicile de leurs futures victimes. L'un d'eux s'arrange pour se retrouver seul dans la chambre à coucher, et il recouvre le matelas d'asticots jaunes, comme ceux qu'on peut acheter dans les magasins de pêche. Variante, ils enfoncent des ressorts dans le matelas.

Dans tous les cas, il s'agit de prouver que la literie est hors d'usage, et qu'il faut en changer. Leurs victimes présumées, on les retrouve essentiellement en Charente, mais aussi en Charente-Maritime et dans la Vienne. Un signalement est même venu de Troyes dans l'Aube, où la personne âgée a été en plus victime de violences.

Fraude au RSA

Au moment de leur seconde arrestation la semaine dernière, les policiers ont saisi 5.500 euros en liquide. En garde à vue, les deux hommes sont passés aux aveux, au moins partiellement, reconnaissant notamment l'utilisation des asticots.

Les deux suspects ont été relâchés, le temps pour le parquet de déterminer précisément les qualifications pénales, en vue de leur procès. Ils seront également poursuivis pour avoir dissimulé leurs revenus, alors que dans la période ils touchaient le RSA. 21.600 euros de préjudice estimé.

La police d'Angoulême en profite pour rappeler aux personnes fragiles, qu'on ne fait pas rentrer chez soi une personne qu'on ne connaît pas, et qu'on ne la laisse surtout pas seule dans une pièce.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu