Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charente-Maritime : A Surgères, un cambriolage dans une épicerie solidaire

mercredi 13 février 2019 à 18:16 Par Thomas Coignac, France Bleu La Rochelle

Une épicerie solidaire, qui propose des denrées à petit prix a été cambriolée, mi-janvier à Surgères. Les voleurs ont forcé le coffre, et sont repartis avec environ 200 euros. Les activités de l'association n'ont pas été modifiées.

La gendarmerie de Surgères a ouvert une enquête (illustration)
La gendarmerie de Surgères a ouvert une enquête (illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Surgères, France

De l'aveu général, tout le monde a été un peu secoué par les événements. Mais, un mois après, l'épicerie solidaire "Au panier partagé" a repris ses activités, comme avant. 

Pourtant, il y a un mois, dans la nuit du 10 au 11 janvier, les locaux de l'épicerie ont été cambriolés. Un, ou des malfaiteurs ont fracturé le coffre, et dérobé de l'argent liquide, issu des ventes du début d'année de l'épicerie solidaire. Un butin estimé à environ 2 000 euros, auquel il faut ajouter les clés d'un véhicule.  

Le Centre intercommunal d'action social (Cias), qui gère l'épicerie, déclare avoir porté plainte à la gendarmerie de Surgères, et que des équipes ont effectué des relevés d'empreintes sur place. 

"Au panier partagé" organise des collectes dans les supermarchés auprès des clients, et revend ensuite les denrées aux personnes en difficulté. Ce sont environ 150 familles de la communauté de communes Aunis Sud qui sont aidées par l'épicerie, où elles peuvent venir consommer six mois dans l'année. Elles sont accueillies par une quarantaine de bénévoles.