Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charente-Maritime : cinq hommes écroués un an après la découverte d'un corps dans un marais

-
Par , , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Cinq hommes viennent d'être mis en examen pour l'enlèvement et la mort de Pierre Bonneau, un jeune homme de 20 ans, il y a presque un an jour pour jour, à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime). Deux d'entre eux reconnaissent les faits. L'examen médical avait conclu à une hypothermie.

Un véhicule de police
Un véhicule de police © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Après un peu plus d'un an d'enquête, cinq hommes ont été interpellés et mis en examen pour "enlèvement suivi de mort en bande organisée". Pierre Bonneau, 20 ans, était porté disparu depuis la nuit du 3 au 4 janvier 2019, après avoir quitté le domicile familial à Rochefort (Charente-Maritime). Son corps a été découvert quelques jours plus tard, le 12 janvier 2019, à une dizaine de kilomètres, dans un marais de Saint-Laurent-de-la-Prée. Sa famille avait elle-même annoncé son décès sur Facebook avec le message "Nous recherchons les assassins". Le jeune homme a été retrouvé partiellement déshabillé, torse-nu et sans chaussures. Le rapport médical avait conclu à un décès par hypothermie

Deux jeunes reconnaissent avoir organisé un guet-apens 

Les investigations de la police judiciaire ont permis de remonter jusqu'aux cinq suspects. Parmi eux, deux reconnaissent avoir participé à l'enlèvement de Pierre Bonneau. Âgés de 19 et 20 ans, ils ne sont pas connus de la justice. Ils expliquent avoir organisé un guet-apens pour se faire rembourser une dette. Ils racontent avoir asséné plusieurs coups à la victime mais qu'elle était vivante la dernière fois qu'ils l'ont vue. Effrayé, Pierre Bonneau finit par s'enfuir. Les trois autres, suspects âgés de 20 à 24 ans, nient toute implication dans cette affaire

Le parquet de la Rochelle indique que ces cinq jeunes sont écroués. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess