Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Charente-Maritime : trois hommes interpellés après le vol de six tonnes d'huîtres cet été

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Trois habitants de l'Île d'Oléron seront jugés pour le vol d'huîtres en juillet et août 2019. Plus de deux tonnes ont été retrouvées dans le parc de leur entreprise, alors que le producteur spolié fait état de six tonnes. Les enquêteurs pensent qu'ils ont revendu le reste de la marchandise.

Près de quatre tonnes d'huîtres volées, sur les six au total, n'ont pas été retrouvées.
Près de quatre tonnes d'huîtres volées, sur les six au total, n'ont pas été retrouvées. - Gendarmerie de la Charente-Maritime

Les ostréiculteurs de Charente-Maritime doivent être soulagés de laisser 2019 derrière eux. Avec la contamination des huîtres par le norovirus, le vol d'huîtres aura également causé de nombreux soucis aux producteurs de la région. Sur la totalité de l'année, 24,7 tonnes d'huîtres ont été volées en 2019, soit trois fois plus que l'an passé. En début de semaine, trois hommes ont été interpellés à ce propos.

Entre juillet et août 2019, un ostréiculteur de Saint-Pierre-d'Oléron s'est fait dérober pas moins de six tonnes d'huîtres. Ces trois hommes, qui sont eux aussi ostréiculteurs, sont suspectés d'être à l'origine de la totalité du vol. Les gendarmes ont retrouvé 2,4 tonnes dans le parc de leur entreprise et également plus de 150 poches vides d'huîtres. Selon les forces de l'ordre, il se pourrait bien qu'ils les aient vendues.

L'ostréiculteur a directement reconnu ses huîtres

Fin août, le producteur reconnaît ses propres huîtres dans ce parc. Mais une question se pose : comment les gendarmes ont-ils identifié ces huîtres ? C'est ce qui prend le plus de temps au cours de l'enquête, près de quatre mois au total. Les forces de l'ordre préfèrent garder leur technique pour eux. Mais selon une ostréicultrice de la région, chaque producteur peut facilement reconnaître ses propres huîtres. D'abord sur la façon de fermer les poches : avec des liens, des élastiques ou encore des crochets. L'autre manière de reconnaître ses huîtres concerne la forme de celles-ci. Certaines auront la coquille frisée si elles sont cultivées au sol, d'autres seront plus lisses si elles sont élevées dans un bassin qui brasse beaucoup de courant.

Les trois voleurs présumés comparaîtront devant le tribunal correctionnel de La Rochelle, le 16 mars prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu