Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charente-Maritime : un forcené retranché chez lui avec des proches

vendredi 1 mars 2019 à 11:16 - Mis à jour le vendredi 1 mars 2019 à 15:00 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Depuis 1h ce vendredi matin, un homme armé est retranché à son domicile avec cinq membres de sa famille, sur la commune d'Authon-Ebéon (entre Saintes et Matha). Les gendarmes sont sur place avec des négociateurs. L'opération est en cours.

Le patron de la gendarmerie de Charente-Maritime, Bruno Makary est sur place. Il refuse de qualifier l'affaire de "prise d'otage".
Le patron de la gendarmerie de Charente-Maritime, Bruno Makary est sur place. Il refuse de qualifier l'affaire de "prise d'otage". © Radio France - Annaïg Haute

Authon-Ebéon, France

A Authon-Ebéon, village de 400 habitants de Charente-Maritime, un forcené équipé d'une arme à feu est retranché avec cinq membres de sa famille à son domicile, depuis 1h du matin ce vendredi. Les gendarmes sont sur place, avec des équipes d'intervention (PSIG) et deux médiateurs de la préfecture, pour tenter de convaincre le forcené de se rendre. Les négociations, entamées dans la matinée, se poursuivaient vendredi à 15h.

Selon un officier de communication de la gendarmerie, l'homme est âgé de 30 ans et sans emplois. Quant aux cinq personnes retenues, il s'agit de sa femme, mais aussi sa mère, sa grand-mère, sa sœur et le bébé de cette dernière. Le Samu et les pompiers ont également été positionnés. Un périmètre de sécurité de 500m a été mis en place autour du domicile du forcené, comme notre reporter sur place a pu le constater.

Le procureur de Saintes, Nicolas Septe, a fait le déplacement. Il a promis de communiquer à l'issue de cette opération.