Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charente-Maritime : une escroquerie aux vélos électriques

-
Par , France Bleu La Rochelle

La police de La Rochelle a déjoué une escroquerie portant sur l'achat d'une vingtaine de vélos électriques cette fin d'été, achetés grâce à des coordonnées de cartes blues volées sur le dark net

Le préjudice porte sur une vingtaine de vélos
Le préjudice porte sur une vingtaine de vélos © Maxppp - Jean-Luc Flémal

La police de La Rochelle a déjoué une escroquerie 2.0. Les enquêteurs ont interpellé ce mardi, un homme dans la région parisienne soupçonné d'une escroquerie aux vélos. Courant Août, avec des coordonnées bancaires volées, ils ont acheté une vingtaine de vélos électriques, à des vendeurs de l'Ile de Ré, de l'Ile d'Oléron et de La Rochelle, pour une valeur totale de 50 000€, et se sont fait livré en région parisienne. Mais la dernière livraison a permis d’interpeller un des deux escrocs. 

Des coordonnées bancaires acheté sur le "dark net"

Les deux escrocs ont tout piloté de chez eux, assis devant leurs ordinateurs. D'abord sur ce que l'on appelle le Dark Net (un réseau internet crypté), ils se sont procuré les coordonnées de deux cartes bancaires à paiement différé. Et ils ont joué sur ce laps de temps. D'abord ils ont acheté depuis chez eux une vingtaine de vélos électriques, entre 2 et 3000€ pièce. Ensuite, ils se sont fait livrer en région parisienne, par transporteurs et toujours à distance. 

Enquête ultra rapide

Pendant ce temps, les quinze jours de paiement différés se sont écoulés, et les vrais propriétaires des cartes bleues ont fait opposition de toutes ses dépenses. Les vendeurs de vélos et les transporteurs sont les victimes de cet escroquerie. Sauf que l’enquête rapide de la sûreté départementale de la police de La Rochelle a permis de cueillir un des deux escrocs présumés, au moment de la livraison des vélos, en région parisienne. Cet homme a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. L'instruction qui commence va consister à retrouver le deuxième escroc, et aussi, peut être, les 13 vélos qui manquent à l'appel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess