Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charente : un exercice attentat dans une salle de spectacles

jeudi 11 avril 2019 à 22:52 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle

L'Espace Carat, la grande salle de concerts de l'agglomération d'Angoulême, à L'Isle-d'Espagnac, était jeudi soir le théâtre d'un exercice de sécurité civile. Un attentat venait de se produire à l'intérieur du bâtiment. Mais ce n'était qu'un exercice.

Les forces de l'ordre et les secours avaient investi le parking de l'Espace Carat
Les forces de l'ordre et les secours avaient investi le parking de l'Espace Carat © Radio France - Pierre MARSAT

L'Isle-d'Espagnac, France

L'alerte a été donnée vers 17 heures : un homme armé d'armes automatiques venait d'entrer dans l'Espace Carat, la salle de concerts près d'Angoulême, et avait ouvert le feu sur la foule. Le scénario était écrit à l'avance, et seuls les auteurs connaissaient le déroulement de l'exercice. L'assaillant était "neutralisé" par un policier en civil qui était présent au concert. Mais son véhicule devait être inspecté par les démineurs pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'explosifs à l'intérieur. Policiers, gendarmes, pompiers, sécurité civile, et même des démineurs sécurisaient les lieux. 300 personnes étaient mobilisées pour cet exercice.

Poste médical avancé

De leur côté, les médecins urgentistes présents sur place organisaient la prise en charge des blessés. Au poste médical avancé, puis à la mairie de L'Isle-d'Espagnac, les victimes de l'attentat étaient réparties selon leur état de santé. La Préfète de la Charente et la Procureure de la République étaient présentes, pour diriger les opérations et faire les premières constatations de police judiciaire. Une trentaine d'étudiantes infirmières et des réservistes citoyens de la délégation militaire départementale ont joué les figurants.

Il faudra attendre quelques jours pour connaître le bilan de cet exercice, destiné à mieux organiser le travail des uns et des autres. Après le débriefing à chaud jeudi soir, viendra le temps du rapport écrit par chacun des services concernés. Le précédent exercice de sécurité civile avait eu lieu en janvier 2017 dans un lycée de Chasseneuil-sur-Bonnieure en Charente, autour d'une prise d'otages de lycéens.

Le poste de commandement des pompiers charentais - Radio France
Le poste de commandement des pompiers charentais © Radio France - Pierre MARSAT

Reportage sur l'exercice attentat de l'Espace Carat