Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charente : une fillette abordée à la sortie de l'école, la mairie veut rassurer les parents

vendredi 2 mars 2018 à 18:23 Par Mélanie Domange, France Bleu La Rochelle et France Bleu

En Charente, la ville de Ruelle appelle à la vigilance, mais sans tomber dans la psychose ! Une petite fille aurait été approchée par un homme jeudi, à la sortie de l'école Robert Doisneau.

"Ne pas minimiser, ni dramatiser" explique la mairie de Ruelle.
"Ne pas minimiser, ni dramatiser" explique la mairie de Ruelle. © Maxppp - Alexandre Marchi

Ruelle-sur-Touvre, France

L'affaire est toute récente et créée encore l'émoi... Une fillette de 8-9 ans aurait été approchée par un homme à la sortie de l'école Robert Doisneau de Ruelle ce jeudi.
Il lui aurait demandé de monter dans sa camionnette, un véhicule noir... C'est en tout en cas ce que raconte la petite fille. Elle aurait pris peur. Elle serait partie en courant, laissant son cartable sur place. Sa grande sœur était sur le trottoir d'en face, à quelques mètres à peine..
Le tante des petites a relayé l’information sur Facebook. Message très partagé. Il a inquiété certains internautes.

Etre vigilant, mais ne pas paniquer

La mairie de Ruelle a décidé de réagir. D'abord, elle a informé les parents des 3 écoles de la ville; leurs enfants ont eu un mot dans leur cartable. Les communes voisines ont également été prévenues. Et un message a été posté sur le compte Facebook de la ville... 

"Oui, il faut expliquer ce qu'a raconté la petite fille. Il ne faut pas minimiser mais pas dramatiser non plus", souligne la mairie.

Appeler le 17

Dans ces cas-là, "le premier réflexe à avoir" rappellent les policiers d'Angoulême, "c'est d'appeler le 17 le plus tôt possible. Ça nous permet d'aller sur place, de voir s'il y a des indices, de faire rapidement une enquête de voisinage". Ça n'a pas pu être le cas cette fois.