Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Charles Pieri toujours en garde à vue, un couple mis en examen pour abus de confiance

-
Par , , France Bleu RCFM, France Bleu

Les trois personnes qui étaient en garde à vue avec Charles Pieri ont été remises en liberté. Le cadre de Corsica Libera, également mis en examen, est toujours entendu suite à la découverte de plusieurs armes à son domicile.

Charles Pieri aurait bénéficié gratuitement durant deux ans de véhicules de location
Charles Pieri aurait bénéficié gratuitement durant deux ans de véhicules de location © Maxppp - Maxppp

Corse, France

C’est suite à un renseignement en date du 5 septembre 2018 qu’une enquête préliminaire avait été ouverte. Ce renseignement faisait état de l’utilisation régulière et gracieuse de véhicules de la SAS Filippi Auto, une agence de location de voitures franchisée par Hertz, située à l’aéroport de Bastia Poretta. 

Une perquisition effectuée le 22 mai dernier dans les locaux de la société avait abouti à la saisie de vingt-et-un contrats de location de véhicules au nom de Charles Pieri, souscrits entre le 22 mai 2017 et le 22 mai 2019, sans que les factures correspondantes ne soient établies ni enregistrées dans le compte de la société. 

Sur le dernier contrat figurait l’identité d’un colocataire en la personne d’Aurore Barrois, la compagne de Charles Pieri. 

Lundi 16 juillet, Charles Pieri, sa compagne ainsi que Carine et Antoine Giamarchi, tous deux employés de la SAS Filippi  Auto étaient placés en garde à vue par les hommes de l'antenne bastiaise de la police judiciaire d'Ajaccio. 

Trois armes de poing et un fusil de chasse

Plusieurs perquisitions étaient menées à leurs domiciles, celle réalisée chez Charles Pieri permettait la découverte de trois armes de poing, d’un fusil de chasse, de munitions et d’un gilet pare-balles. 

Au cours des auditions, Carine Giamarchi expliquait avoir mis en attente le règlement des factures correspondant aux contrats de location de Charles Pieri sur les instructions de son époux et également supérieur hiérarchique, ce que ce dernier confirmait. Le couple affirme avoir agi à l’insu des dirigeants de la société. 

La compagne de Charles Pieri a de son côté reconnu avoir conduit plusieurs des véhicules concernés mais sans en connaître les conditions de location, sa garde à vue a été levée ce mercredi matin. 

Abus de confiance

Egalement remis en liberté, les époux Giamarchi ont eux été mis en examen pour abus de confiance, ils comparaîtront le 12 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Bastia. 

A leurs côtés comparaîtra Charles Pieri, mis en examen pour recel d’abus de confiance. 

Le cadre de Corsica Libera est toujours en garde à vue, dans le cadre de l’enquête incidente ouverte pour infractions à la législation sur les armes suite aux découvertes faites lors de la perquisition à son domicile. 

Choix de la station

France Bleu