Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charleville-Mézières : un trafic de drogues démantelé dans le quartier Manchester

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Six personnes ont été interpellées à Charleville-Mézières mardi dans le cadre d'un trafic de stupéfiants. Depuis plusieurs mois, ces jeunes âgés d'une vingtaine d'années auraient vendu de l'héroïne et du cannabis dans le quartier Manchester.

Illustration police
Illustration police © Radio France

C'est une enquête qui a duré plusieurs semaines pour la police nationale et la police municipale à Charleville-Mézières. Six personnes ont été interpellées mardi 30 juin, dans le cadre d'un trafic de stupéfiants dans le quartier Manchester. Selon les enquêteurs, ces jeunes âgés d'une vingtaine d'années vendaient de l'héroïne et du cannabis amassant plusieurs milliers d'euros par jour. 

"On a des délinquants qui faisaient régner la terreur dans le quartier", explique Philippe Miziniak, le Directeur départementale de la sécurité publique. "Nous travaillons sur ce trafic depuis le printemps et la période du confinement." L'enquête aboutit finalement à plusieurs interpellations, dont une avec l'aide du RAID.

Quatre personnes en détention provisoire

Présentés au tribunal ce vendredi 3 juillet lors d'une comparution immédiate, les prévenus ont choisi un délai pour préparer leur défense. Quatre d'entre eux ont été placés en détention provisoire en attendant leur procès fin août, dans quatre maisons d'arrêt différentes. Un cinquième homme a été lui placé sous contrôle judiciaire. 

La fin de ce trafic dans le quartier Manchester est un soulagement pour Boris Ravignon, le maire de Charleville-Mézières : "Ce trafic menaçait la tranquillité de tous. Les trafiquants utilisaient l'espace commun, il fallait mettre un terme à cette situation. Je me réjouis de ces arrestations mais je sais qu'il va falloir gagner d'autres batailles."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess