Faits divers – Justice

Charlie Hebdo, Hypercacher : l'enquête rebondit en Haute-Savoie

Par Denis Souilla, France Bleu Pays de Savoie lundi 9 mars 2015 à 12:28

Saïd Kouachi, Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly
Saïd Kouachi, Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly © Ministère de l'Intérieur

L'enquête sur les attentats meurtriers de Paris, début janvier, se concentre aujourd’hui sur la ville d'Annecy, plus précisément sur le centre hospitalier Annecy-Genevois. C'est là qu'une témoin affirme avoir vu et entendu les frères Kouachi, Amédy Coulibaly, sa compagne et un complice présumé. L'itinéraire des tueurs se seraient donc croisés dans l’hôpital haut-savoyard.

Les attentats meurtriers de Paris auraient-ils été, en partie, préparés à Annecy (Haute-Savoie) ? Une témoin, du centre hospitalier Annecy-Genevois, affirme avoir vu et même entendu, les frères Kouachi, Amédy Coulibaly, sa compagne et un complice. Ils seraient rendus à l'hôpital mi-janvier. Les enquêteurs restent très prudents face à ce témoignage et en sont au stade des vérifications. Les enregistrements vidéos de l'hôpital n'ont pas pu être exploités. ****

Persuadée d'avoir croisé Kouachi, Coulibaly et Boumedienne

La témoin qui s'est fait connaître dans l'enquête est une hôtesse d’accueil du Centre hospitalier Annecy-Genevois. Elle a fait part de son témoignage à sa direction le 14 janvier dernier. Elle dit avoir eu "un déclic" en revoyant images et reportages retraçant les attentats des 7 et 9 janvier 2015. Elle aurait croisé les frères Kouachi, Amédy Coulibaly et Hayat Boumedienne à l’hôpital annécien, fin décembre 2014.

À cette époque, un homme arrive aux urgences avec une jeune femme, très en retrait, au physique très proche d'Hayat Boumedienne. Peu de temps après, deux hommes en djellaba seraient arrivés et auraient demandé à voir une certaine "Hayat Boumedienne" . L’hôtesse d'accueil de l'hôpital a cherché dans le fichier des entrées mais aucun nom ne correspondait. L'un d'eux aurait même ajouté : "elle a peut-être donné un autre nom" , se souvient avec suspicion la témoin.****

Les enquêteurs restent très prudents. Des vérifications sont en cours. Les enregistrements vidéo de l’hôpital n’ont pas pu être exploités car ils ne sont conservés que sept jours.

 

À LIRE AUSSI

Attentats de Paris : quatre personnes placées en garde à vueAttentats : le profil des frères Kouachi et de CoulibalyDammartin : les frères Kouachi tués, l'otage sain et sauf Traque des frères Kouachi : le parquet dément qu'il y a eu des morts dans la fusillade


Annecy, en Haute-Savoie. - Aucun(e)
Annecy, en Haute-Savoie.