Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Procès des attentats de janvier 2015

Charlie Hebdo a "absolument raison" estime Frap, dessinateur de presse

-
Par , France Bleu Loire Océan

A l'heure où Charlie Hebdo republie les caricatures de Mahomet, Frap, le dessinateur de Presse Océan apporte son soutien à l'hebdomadaire satyrique.

La Une de Charlie Hebdo, ce 2 Septembre 2020
La Une de Charlie Hebdo, ce 2 Septembre 2020 © Maxppp - Jean-François FREY

"Ils ont absolument raison", estime le dessinateur de presse Frap alors que Charlie Hebdo, republie ce mercredi les caricatures de Mahomet. "Il ne faut rien lâcher, il ne faut pas lâcher un millimètre sur cette question" dit le dessinateur du journal Presse-Océan. Interrogé sur France bleu Loire Océan, Frap défend la liberté d'opinion et d'expression, "Je considère que la foi religieuse n'est qu'une opinion parmi d'autres. Il y a une liberté d'expression qui est encadrée par la loi, mais pour le reste, cette liberté doit être la plus grande possible".

"Ça devient compliqué"

Pour le dessinateur de Presse-océan, "il y a depuis plusieurs années, une sorte d'acception de moins de liberté de la part de l'ensemble de la société". FRAP observe un changement qui remonte à bien avant les attentats de 2015. "Le ton n'est pas le même qu'il y a 20 ans" dit le dessinateur. "Ça devient plus compliqué" dit Frap, "Le second degré est beaucoup moins accepté et il y a une sorte d'exacerbation des conflits. Ça devient compliqué et on le voit avec les réseaux sociaux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess