Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Forcené en Dordogne

Chasse à l'homme en Dordogne : l'individu a été condamné à plusieurs reprises pour des violences conjugales

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

L'individu armé retranché dans le village du Lardin-Saint-Lazare depuis la nuit dernière en Dordogne a été condamné à quatre reprises pour des violences conjugales.

La procureure de Périgueux Solène Belaouar en conférence de presse
La procureure de Périgueux Solène Belaouar en conférence de presse © Radio France - Valérie Dejean

On en sait un peu plus sur le profil du forcené recherché depuis ce dimanche 30 mai en Dordogne. La procureure de la République Périgueux a donné quelques précisions ce dimanche soir. Cet homme de 29 ans, né en région parisienne, réside en Dordogne depuis l'âge de sept ans. 

Quatre condamnations pour des violences conjugales

Cet ancien militaire est père de trois enfants. Deux enquêtes sont ouvertes par le parquet : une confiée à la brigade judiciaire de Sarlat pour les faits de violences sur son ex-conjointe et tentative d'homicide sur son compagnon. Une seconde enquête est ouverte et confiée à la section de recherche de Bordeaux pour tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l’autorité publique.  

Le forcené est connu de la justice avec quatre condamnations inscrites à son casier judiciaire. L'homme avait été condamné à chaque fois pour des violences conjugales toujours au préjudice de son ex-compagne avec laquelle il a eu trois enfants. 

Un aménagement de peine autorisé en octobre 2020

Ce n'est pas la première fois que cet ancien militaire fait parler de lui. Le 17 mars 2015, le forcené a été condamné pour violences sur conjoint. Il avait écopé de six mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve. Deux ans plus tard, le 22 février 2017, il est condamné par le tribunal correctionnel de Périgueux à six mois avec sursis et mise à l’épreuve de 18 mois.

En août 2017, il s'était introduit armé dans le domicile de son ex-compagne au Lardin-Saint-Lazare, l'avait frappée puis avait pris la fuite à l'arrivée des gendarmes. Les militaires avaient à l'époque déjà déployé d'importants moyens pour le retrouver. Il s'était rendu lui-même. Quelques semaines pus tard, le tribunal de Périgueux le condamnait à un an de prison ferme. Il avait été incarcéré après le jugement. 

Trois ans plus tard rebelote. Le 19 février 2020, il est condamné à 16 mois de prison dont huit mois avec sursis pour des violences conjugales et aussi pour la diffusion d'images à caractère sexuel de son ex-compagne sans son consentement. Le forcené avait demandé un aménagement de peine avec port d'un bracelet électronique en octobre 2020. Un aménagement qui avait été autorisé par la justice. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess