Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Château-Renault : les caisses du club de judo vidées par un adhérent

-
Par , France Bleu Touraine

38 000 € ont été détournés au club de judo à Château-Renault. Cette découverte a été annoncée lors de la dernière assemblée générale en décembre. Ça serait un adhérent qui se serait servit dans la caisse selon le maire de Château-Renault.

Le club s’entraîne dans un dojo prêté par la mairie.
Le club s’entraîne dans un dojo prêté par la mairie. - Google Street

C'est une grosse somme qui manque dans les caisses du club de judo de Château-Renault : 38 000 €. Elle aurait été détournée par un membre du club, en qui le bureau de l'association avait toute confiance. Une enquête est en cours. Malgré cette découverte, la mairie soutient le club. Le maire, Michel Cosnier, ne veut pas que les licenciés pâtissent des malversations d'une seule personne. Avec son équipe il a annoncé, dès la révélation du détournement lors de l'assemblée générale du club en décembre, qu'il allait aider le club à continuer son activité. Dans la forme, ça sera sans doute avec une subvention. Pour le montant, il faudra attendre le débat budgétaire en mars prochain, car cette dépense n'était pas prévue. 

Le club en difficulté financière

Selon le maire, le club est en difficulté pour payer son salarié, mais aussi son adhésion à la fédération française de judo. Le dojo par contre est déjà prêté par la mairie. La municipalité imagine aussi déposer plainte, car elle donne déjà une subvention au club. Une partie de l'argent détourné est donc des fonds publics. Mais elle préfère attendre de voir ce que donne le début de l'enquête de gendarmerie après la plainte déposée par le club. Sur les éléments de l'enquête et la manière de détourner les fonds, la gendarmerie ne communique pas. Le président de l'association n'a pas répondu à nos questions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu