Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Châteauroux : condamné à quatre ans de prison pour avoir séquestré son voisin

lundi 23 avril 2018 à 16:43 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

Un homme de 36 ans a été condamné ce lundi à quatre ans de prison ferme pour vol avec violence et séquestration. Sa victime : son voisin d'une résidence castelroussine.

L'affaire était jugée en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Châteauroux.
L'affaire était jugée en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Châteauroux. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Châteauroux, France

Il n'y a pas longtemps, le prévenu et la victime buvaient encore le café ensemble tous les matins. Ils entretenaient, apparemment, des relations de bon voisinage. Mais la semaine dernière, tout a basculé : le prévenu, âgé d'une trentaine d'années, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Châteauroux pour séquestration, menace visant à dissuader la victime de porter plainte et vol avec violence. A la barre, il assure d'emblée n'avoir rien fait. La cigarette électronique, la télé et le téléphone, qu'on l'accuse d'avoir volés, lui auraient été prêtés. La fracture du nez dont souffre sa victime : « il est tombé contre sa table. On avait bu. Je n’y suis pour rien, je l’ai même relevé ». 

L'influence de l'alcool

La version du voisin est différente :  « Quand il ne boit pas, tout va bien, mais quand il boit, ça ne va pas ». Cette image d'un homme violent quand il est sous l'emprise de l'alcool semble corroborée par son casier judiciaire : 14 condamnations dont sept pour violences. Sorti de prison au mois de décembre dernier, il est déjà visé par dix mains courantes. Le rapport de l'expert psychiatre a relevé des troubles de la personnalité et du comportement, un alcoolisme chronique et une inadaptation sociale. 

Finalement, le tribunal suivra les réquisitions du parquet en condamnant le prévenu à quatre ans de prison ferme. Il lui est aussi interdit de détenir une arme pendant cinq ans. Durant la même période, il n'aura pas le droit de séjourner à Châteauroux.