Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : l'un des auteurs des tirs de mortiers d'artifice dans le quartier Saint-Jean a été interpellé

-
Par , France Bleu Berry

Un jeune homme a été interpellé à Châteauroux après de nouveaux tirs de mortiers et feux d'artifice le week-end dernier dans le quartier Saint-Jean. Ce serait l'oeuvre "de jeunes gens désoeuvrés" précise la Police.

Capture d'écran
Capture d'écran

"On le cherchait, on l'a trouvé !" confie Michel Cassagne , le Directeur départemental de la sécurité publique dans l'Indre, après l'arrestation "d'un jeune homme", qui serait l'un des auteurs présumés des tirs de mortiers d'artifice dans le quartier Saint-Jean à Châteauroux. Cette personne avait été identifiée lundi, au lendemain d'un week-end marqué par de nouveaux tirs, qui ont ému la population de ce quartier populaire de Châteauroux. 

Même si l'enquête se poursuit, Michel Cassagne précise qu'il s'agit "de jeunes gens désœuvrés qui font les idiots ; ça n'a rien à voir avec ce qui s'est passé ces dernières semaines en région parisienne" où des policiers et un commissariat avaient été la cible de tirs de mortiers d'artifice notamment. Les engins utilisés dans le quartier Saint-Jean seraient en fait des mortiers de "petit calibre" selon le Directeur départemental de la sécurité publique. Suffisant en tout cas pour inquiéter la population de ce quartier. De son côté, le maire de Châteauroux Gil Avérous avait indiqué le week-dernier qu'il avait alerté le préfet sur ces agissements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess