Faits divers – Justice

Châteauroux : un homme condamné à 25 ans de prison pour tentative de meurtre avec viol devant les assises

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu mardi 14 novembre 2017 à 18:54 Mis à jour le jeudi 16 novembre 2017 à 20:35

Cour d'assises illustration
Cour d'assises illustration © Maxppp - Photographe: Nicolas Kovarik

Un ressortissant roumain comparaissait depuis mercredi devant la cour d'assises de Châteauroux pour une tentative de meurtre accompagnée de viol sur une enseignante. Il a été reconnu coupable et condamné à 25 ans de prison.

Les faits - particulièrement sordides - remontent au mois de juin 2016. La victime âgée d'une cinquantaine d'années avait été agressée et violée chez elle, en pleine nuit, avant d'être laissée pour morte à son domicile de la rue Basse dans le vieux Châteauroux. L'accusé, un ressortissant roumain de 38 ans, était jugé à huit-clos depuis mercredi au Palais de justice de Châteauroux.

Ma cliente est encore traumatisée" - Me Berquez

"Elle n'a pas de souvenir de ce qui s'est passé"

L'enseignante, qui a depuis déménagé dans une autre région, n'a aucun souvenir de cette nuit d'horreur. L'épisode a été comme effacé de sa mémoire en raison du traumatisme psychique qu'elle a vécu raconte Maître Virginie Berquez, son avocate. "Elle se souvient s'être endormie et s'être réveillée à l'hôpital (...) elle a perdu la totalité de ses biens car tout a été rempli de sang dans son appartement". Maître Berquez réclame 25.000 euros au titre du préjudice moral.

Une scène d'une très grande violence

Une marre de sang au pied du lit, du linge, des sacs, des livres ensanglantés... la scène est d'une violence inouïe. L'enseignante est violée, frappée au visage, au thorax durant 2h et demi, entre 3h et 5h30 du matin. L'agresseur est entré sans effraction par la fenêtre d'un logement voisin qui donne sur une cour commune. La victime sera retrouvée le soir-même, par une amie, dénudée sur son canapé, quasiment inconsciente mais vivante.

Un accusé au profil violent

L'agresseur nie le viol. Il dit que c'est un cambriolage qui a mal tourné. Il est reparti avec une tablette et un téléphone portable. Le profil de ce ressortissant roumain de 38 ans a de quoi inquiéter. Ancien boxeur, il aurait déjà été condamné dans des affaires de vols ou violences en France, Italie, Suisse, Hollande. Au moment des faits, il était passé par un foyer à Déols où il avait été logé, mais il en avait été exclu pour des problèmes de comportement.

Cet homme assure qu'il ne connaissait pas sa victime. L'enseignante d'une cinquantaine d'années était par ailleurs très investie sur le plan religieux. Proche d'une congrégation de sœurs, elle avait même fait vœu de chasteté. Elle est aujourd'hui encore très choquée mais sera présente au tribunal. Le procès doit durer deux jours. L'accusé risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Jeudi soir, l'accusé a été reconnu coupable de viol et tentative de meurtre par la cour d'assises de Châteauroux, il a été condamné à 25 ans de prison (c'est davantage que les réquisitions qui étaient de 22 ans) avec interdiction de séjourner sur le territoire français et inscription au FIJAIS, le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles.