Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châtelaillon-Plage : un adolescent se tue avec un fusil de chasse

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Le jeune chasseur de 16 ans s'est tué d'un coup de fusil de chasse ce dimanche vers 20 heures à Châtelaillon-Plage (Charente-Maritime). Selon le parquet de La Rochelle, il s'agit vraisemblablement d'un accident. Son demi frère de 12 ans a assisté à la scène.

Le drame s'est déroulé vers 20 heures ce dimanche soir
Le drame s'est déroulé vers 20 heures ce dimanche soir © Maxppp - Vincent Isore

Le drame s'est déroulé ce dimanche soir à Châtelaillon-Plage. Un adolescent de 16 ans est mort accidentellement. Il s'est tiré un coup de fusil de chasse dans la tête. Le jeune homme vivait dans le secteur de Lagord. Selon les premiers éléments de l'enquête de la gendarmerie d'Angoulins, il s'agirait d'un accident d'après chasse.

L'adolescent avait chassé dans l'après-midi, mais l'action de chasse était terminée. Il était titulaire du permis de chasser. 16 ans, c'est l'âge minimum pour la délivrance du permis. On peut même le passer des l'âge de 15 ans, mais il faut avoir 16 ans pour pratiquer. 

C'est vers 20 heures que le drame est survenu. Il était en train de manipuler son arme quand le coup est parti. Il a été touché à la tête et il est mort sur le coup. Cela s'est passé à Châtelaillon-Plage dans la nature. La scène s'est produite en présence de son demi frère âgé de 12 ans. Le parquet déclare qu'il privilégie la thèse de l'accident. Les premiers éléments d'enquête permettent de l'affirmer. Mais compte tenu des circonstances et de la violence de la scène, un examen du corps va être pratiqué à l'institut médico-légal de Poitiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess