Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Châtellerault : elle abandonne ses chiennes pendant un mois, une propriétaire condamnée à de la prison avec sursis

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

En juin 2017, une habitante de Châtellerault a laissé ses deux chiennes seules dans son jardin, pendant près d'un mois. Ce mardi 6 août, elle a été condamnée à un an de prison avec sursis et à 16.528 euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Poitiers.

Illustration : les deux labradors vont mieux.
Illustration : les deux labradors vont mieux. © Maxppp - Frank May

Châtellerault, France

Une Châtelleraudaise de 41 ans, condamnée à un mois de prison avec sursis, ce mardi 6 août, pour avoir abandonné ses deux chiennes à son domicile. Absente à l'audience au tribunal correctionnel de Poitiers, elle écope d'une peine lourde et rare pour de premiers faits de maltraitance. 

Les chiennes ont fini par mordre mortellement le chaton des voisins

En juin 2017, alors qu'elle commence à déménager, la propriétaire laisse ses labradors d'un an et demi seuls pendant près d'un mois, sans nourriture, sans eau. Les bêtes affamées ont fini par mordre mortellement le chat des voisins. Ces derniers ont donc prévenu les forces de l'ordre et la SPA. 

"On a retrouvé les deux _chiennes dans un état dramatique, maigre, couvertes de puces_... raconte Helen Chastenet, la directrice du refuge. Elles vivaient dans des conditions horribles, dans une maison insalubre. Elles buvaient dans l'Envigne (cours d'eau de Châtellerault) pour survivre."

L'adoption des animaux enfin autorisée

Aujourd'hui les deux bêtes vont mieux, elles vivent depuis deux ans au refuge. La justice vient d'autoriser leur adoption et oblige la propriétaire à verser 16.528 euros de dommages et intérêts. "Ces procédures sont toujours longues, on est obligé de garder les animaux en attendant, souligne Helen Chastenet. Sur nos 40 places pour les chiens, une dizaine sont occupés depuis des mois voire des années, en attendant un jugement".

La propriétaire a maintenant interdiction d'adopter un animal pour les 5 années à venir.