Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Châtellerault : des trafiquants trahis par leur train de vie somptueux

samedi 23 juin 2018 à 9:55 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou et France Bleu

Les policiers de Châtellerault ont mis fin à un trafic de drogue très lucratif. Mardi ils ont interpellé deux trafiquants présumés, une revendeuse et son compagnon. Interpellation doublée de saisies de drogue, d'argent liquide et d'articles de luxe comme des chaussures de marque Louboutin.

Argent, drogue et fusil à pompe saisi lors de l'interpellation du quatuor chatelleraudais
Argent, drogue et fusil à pompe saisi lors de l'interpellation du quatuor chatelleraudais - Police Nationale

Châtellerault, France

L’enquête débute courant mars. Lors d'un contrôle, les policiers sont amenés à fouiller un homme sur lequel ils trouvent 3.700 euros en liquide. Rien d'illégal mais connaissant l'individu, déjà condamné pour trafic de drogue, ils s'en étonnent. L'homme repart libre mais les policiers flairent un trafic illicite. 

Hôtels de luxe et voyage à gogo

Ils commencent donc à s'intéresser de très près à cet individu et découvrent qu'il mène un train de vie des plus luxueux : grands hôtels, voyages en Espagne au Maroc, articles de luxe acheté comptant. L'homme est pourtant sans emploi. 

L'enquête leur permet de repérer un autre homme, également chatelleraudais et lui aussi déjà condamné pour trafic de stupéfiant. Même train de vie pour cet homme officiellement déclaré comme auto-entrepreneur avec un salaire de 1.200 euros.

11 paires de chaussures de luxe d'une valeur de 10.000 euros

De fil en aiguille, les policiers découvrent l'origine des fonds qui permettent à ces deux hommes de vivre comme s'ils gagnaient chacun 20.000 euros par mois. La drogue bien sûr. 

La belle vie pour le duo et pour leur complice s'est donc arrêtée mardi dernier. Au domicile du second trafiquant présumé, les policiers ont découvert de nombreux objets de luxe et notamment 11 paires de chaussures dont le prix total atteint les 10.000 euros.  

Dans l'appartement de la revendeuse présumée, où s'est déroulée l'interpellation, ce sont plus de 20.000 euros d'objets de luxe qui ont été trouvés et notamment des chaussures de marque Louboutin. Mais aussi un fusil à pompe. 

Présentés au parquet de Poitiers vendredi à l'issue de leur garde à vue, tous les quatre ont été remis en liberté dans l'attente de leur comparution devant le tribunal correctionnel.