Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Agression mortelle d'un conducteur de bus à Bayonne

Chauffeur de bus tué à Bayonne : l'un des suspects relâchés interpellé à nouveau, pour violences aggravées

-
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu

L'un des hommes arrêtés après la mort d'un chauffeur de bus à Bayonne, relâché vendredi dernier, vient d'être à nouveau interpellé, mais dans un autre dossier. Il est cette fois poursuivi pour avoir frappé une femme qui l’hébergeait. L'homme de 34 ans a été placé en détention provisoire.

L'arrêt de bus Balishon à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) au lendemain de la marche blanche en hommage à Philippe Monguillot, le chauffeur de bus agressé, 9 juillet 2020.
L'arrêt de bus Balishon à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) au lendemain de la marche blanche en hommage à Philippe Monguillot, le chauffeur de bus agressé, 9 juillet 2020. © Radio France - Romain Dézèque

Il avait été interpellé suite au décès de Philippe Monguillot, ce conducteur de bus à Bayonne dont la mort suite à une agression en juillet dernier avait ému la France entière. L'un des deux hommes relâchés ce vendredi 6 novembre est déjà retourné en détention provisoire. Mis en examen pour non-assistance à personne en danger, il avait été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire il y a une semaine. Cet homme de 34 ans a été interpellé à nouveau ce mercredi, pour des suspicions de violences sur une femme qui l’hébergeait à Bayonne, où il n'avait par ailleurs pas le droit d'aller.

Poursuivi pour violences aggravées, il nie les faits

Le suspect a été interpellé ce mercredi 11 novembre, pour des soupçons de violences aggravées. Il aurait frappé la femme qui l’hébergeait à Bayonne. Cette dernière évoque une gifle et un coup de poing. L'homme de 34 ans, lui, conteste les faits selon son avocat maître Philippe Saladin. Ce dernier explique que le suspect, relâché vendredi, aurait passé le week-end à la rue, avant d'être hébergé par une femme donc, amie de l'une de ses connaissances. Cette femme n'a pas porté plainte.

Le suspect a été placé en détention provisoire ce jeudi 12 novembre, après avoir été déféré au parquet de Bayonne. Il sera jugé en comparution immédiate lundi prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess