Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chauray : un Deux-Sévrien s'enchaîne devant le centre des pompiers pour dénoncer "une injustice"

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Pascal Geay est enchaîné depuis ce vendredi matin à la grille du SDIS 79, à Chauray (Deux-Sèvres). Cet habitant de Fors explique ne pas pouvoir devenir pompier volontaire parce qu'il habite trop loin de la caserne, de 38 secondes.

Pascal Geay s'est enchaîné devant le SDIS 79 à Chauray à 7h30 ce vendredi 23 octobre
Pascal Geay s'est enchaîné devant le SDIS 79 à Chauray à 7h30 ce vendredi 23 octobre © Radio France - Noémie Guillotin

Avec un chaîne, Pascal Geay s'est attaché depuis ce vendredi le poignet à la grille du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours dans les Deux-Sèvres. A côté de lui une banderole : "je veux devenir sapeur-pompier volontaire, refus pour 38 secondes domicile-caserne". Il habite à Fors et la caserne est à Prahecq.

On m'empêche de devenir pompier pour 38 secondes

"J'ai travaillé dur, j'ai réussi mes examens. Et le SDIS 79 me refuse l'entrée dans les pompiers volontaires simplement parce que je suis à 38 secondes de trop loin entre la caserne et mon domicile, c'est hallucinant, témoigne Pascal Geay. Alors qu'ils sont en manque d'effectifs à Prahecq, je trouve ça totalement injuste", poursuit-il. L'homme de 47 ans est déterminé. "Si on ne trouve pas de solution, j'envisage une grève de la faim".

Pascal Geay avait déjà fait parlé de lui début 2019, cet artisan, président de l'association "Sauvons nos entreprises", avait alors entamé une marche pour dénoncer la réforme du RSI.

Le SDIS 79 ne souhaite pas faire de commentaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess