Faits divers – Justice

Cher : la délinquance en baisse en 2016

Par Michel Benoît, France Bleu Berry dimanche 22 janvier 2017 à 18:20

La conférence de presse de la préfète du Cher, Nathalie Colin (à gauche, au centre) dans les salons de la préfecture
La conférence de presse de la préfète du Cher, Nathalie Colin (à gauche, au centre) dans les salons de la préfecture © Radio France - Michel Benoit

Les bons chiffres de la délinquance dans la Cher : elle a diminué globalement de 1,7 % l'année dernière (alors qu'elle avait augmenté de 4 % en 2015); le Cher suit la tendance nationale.

Agressions, et cambriolages notamment sont orientés à la baisse. Petit bémol pour les incendies volontaires, en augmentation de plus de 10 %. Une situation qui s'améliore nettement sur Bourges, moins sur Vierzon... Un indicateur progresse de manière très positive : le taux d'élucidation, c'est à dire le nombre d'affaires où les auteurs ont pu être identifiés. Ce taux progresse de 13,5 %.(environ une affaire sur deux, toutes catégories confondues, est élucidée). 700 faits supplémentaires l'ont été en 2016. D'où la satisfaction de la préfète du Cher, Nathalie Colin.

Le Lieutenant-Colonel Rudy Gaspard, commandant des gendarmes du Cher - Radio France
Le Lieutenant-Colonel Rudy Gaspard, commandant des gendarmes du Cher © Radio France - Michel Benoit

Cette évolution favorable peut s'expliquer par plusieurs raisons. Des uniformes plus visibles sur le terrain. C'est dissuasif. La gendarmerie a notamment développé le recours à la réserve opérationnelle. Vingt personnes de plus disponibles en 2016 et 100.000 euros de plus pour financer le défraiement des volontaires. Ca donne un peu d'oxygène aux gendarmes. Le dispositif de participation citoyenne, s'est également élargi. 22 communes du Cher y participent avec ces voisins vigilants qui peuvent alerter en cas de doute. Et puis le démantèlement d'équipes de cambrioleurs, auteurs de méfaits en série. Ca aide à améliorer le taux d'élucidation. Il est de plus de 80 % pour les agressions physiques, mais de 18 % seulement pour les cambriolages dont les auteurs restent difficiles à coincer. Le vierzonnais avait mal commencé l'année, mais l'interpellation d'une bande de gens du voyage a permis d'amener un peu de sérénité. La préfète du Cher appelle cependant à ne pas stigmatiser cette communauté. Nathalie Colin s'oppose à l'évacuation de l'aire occupée par les gens du voyage sur la zone d'activité du Vieux Domaine. La préfète du Cher veut qu'une aire d'accueil, digne de ce nom, soit aménagée dans le Vierzonnais (comme la loi l'impose) avant toute action plus radicale. Le président de la communauté de communes, François Dumon, risque d'avaler son chapeau. Une position que comprendront difficilement les entreprises riveraines.