Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INFO FRANCE BLEU - Cher : une interpellation au taser tourne mal, un blessé

vendredi 10 août 2018 à 16:14 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu

Une arrestation au taser menée par les gendarmes a fait un blessé le week-end dernier sur la commune de Mehun-sur-Yèvre dans le Cher.

Un gendarme portant un taser à la ceinture (illustration)
Un gendarme portant un taser à la ceinture (illustration) © Maxppp - Alex Baillaud

Mehun-sur-Yèvre, France

Les gendarmes avaient été appelés dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 août pour déloger plusieurs jeunes qui s'étaient introduits de nuit dans la piscine de Mehun-sur-Yèvre, dans le Cher, mais l'un d'eux a été blessé après usage du taser lors de son interpellation.

Une bouteille de verre jetée sur les gendarmes

Samedi soir, en pleine canicule, cinq jeunes gens s'introduisent dans l'enceinte de la piscine de Mehun-sur-Yèvre, deux d'entre eux se mettent à l'eau. Ces jeunes sont âgés d'une vingtaine à une trentaine d'années, ils sont visiblement alcoolisés. Le gardien de la piscine prévient les gendarmes.

Une patrouille de deux militaires arrive sur place. Et la tension monte d'un cran. Un jeune homme de 25 ans refuse de sortirde la piscine, il jette une bouteille de verre vide sur l'un des deux gendarmes, sans toutefois l'atteindre.

Les militaires veulent interpeller le jeune homme. Ils lui ordonnent de ne plus bouger mais ce dernier n'obéit pas. Il continue d'avancer vers les gendarmes en se montrant menaçant. L'un des deux militaires fait usager de son pistolet à impulsion électrique. Le jeune homme tombe à terre. Il ne perd pas connaissance mais dans sa chute, il se fracture le péroné. Il passera le reste de la nuit à l'hôpital.

Il menace de porter plainte

Lors de son audition jeudi matin à la brigade de gendarmerie de Mehun-sur-Yèvre, le jeune homme interpellé a reconnu les faits et expliqué qu'il avait agi sous l'emprise de l'alcool. Contrairement à ce qu'il avait envisagé, il a finalement décidé de ne pas porter plainte contre les gendarmes.

Le Parquet de Bourges a été saisi de l'affaire. D'après le Parquet aucune faute ou manquement ne peut-être retenu contre les militaires. Dans ce cas de figure, "l'usage du taser était totalement justifié et les militaires ont parfaitement répondu aux règles d'usage", estime une autre source proche du dossier contactée par France Bleu Berry.

Poursuivi pour outrage et rébellion

Le jeune homme de 25 ans va être poursuivi pour outrage, rébellion et violence avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique sans ITT (le gendarme n'a pas été blessé par le jet de bouteille). Il encourt jusqu'à cinq ans de prison. Il sera prochainement convoqué devant le tribunal correctionnel de Bourges.

Au total une dizaine de gendarmes avaient dû intervenir cette nuit-là pour ramener le calme à la piscine de Mehun-sur-Yèvre. Selon nos informations, sur l'ensemble de l'année 2017, les gendarmes de la compagnie de Vierzon ont fait usage du taser dans deux situations. La compagnie de Vierzon compte huit unités territoriales (sept brigades et un PSIG, peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie).